Vol AF 447 : un navire océanographique français recherche les boîtes noires

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maquette du Pourquoi-Pas ? IV

30 juillet 2009. – Le navire océanographique français « Pourquoi pas ? » a entamé jeudi la deuxième phase de recherche des boîtes noires de l'Airbus A330 d'Air France qui s'était abîmé le 1er juin dans l'Atlantique faisant 228 morts, a rapporté à Paris le Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile.

« Le travail d'observation des fonds marins a commencé, dans la zone considérée comme la plus probable, à l'aide d'un sonar à balayage latéral et des engins sous-marins Victor 6000 et Nautile. Les balises acoustiques des enregistreurs de vol ayant maintenant cessé d'émettre, il convient d'abord d'identifier l'endroit où se trouvent les débris de l'avion, puis d'y rechercher les enregistreurs », selon un communiqué mis en ligne sur le site du BEA.

La première phase de recherches acoustiques a pris fin le 10 juillet, les balises permettant de localiser les boîtes noires ne pouvant plus émettre.

Après avoir décollé le 31 mai de Rio de Janeiro, l'Airbus A330 transportant 216 passagers et 12 navigants devait se poser à l'aéroport parisien Roissy le 1er juin. L'avion a disparu des écrans radars trois heures et demie après le décollage.

Il s'agit de la plus grave catastrophe aérienne depuis l'accident d'un Airbus A300 d'American Airlines à New York en 2001 (265 morts), et du plus grave accident pour Air France en 75 ans d'existence.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Vol AF 447: un navire océanographique français recherche les boîtes noires (BEA) » datée du .

Sources