Violentes manifestations en Corse

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Publié le 20 mars 2022
Violentes manifestations en Corse suite à l'agression en prison de l'indépendantiste Yvan Colonna condamné à la prison à vie pour le meurtre du préfet Claude Érignac en 1998. Colonna est agressé en prison le 2 mars. L'agression a été perpétrée par un autre détenu camerounais de la prison d'Arles en Provence qui a violemment battu et étranglé Colonna pendant huit minutes et qui a entraîné sa mort cérébrale actuelle. L'épisode dramatique a réveillé les séparatistes dont la colère a dégénéré en manifestations violentes qui ont fait des dizaines de blessés. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, arrivé sur l'île, a ouvert un front de dialogue en évoquant la possibilité d'une autonomie sur le modèle de la Polynésie française. Probablement les prochaines élections présidentielles ont conduit les institutions à ouvrir le dialogue qui a étouffé les révoltes.

21 mars

Décès du militant indépendantiste corse Yvan Colonna. L'avocat de la famille en a fait l'annonce.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

((it))« Proteste e scontri in Corsica dopo ferimento in carcere dell'indipendentista Yvan Colonna ». Sky Tg2414 mars 2022.

((it))« In Corsica rivolta degli indipendentisti, oltre cento feriti: arriva il Ministro dell’interno ». Funpage15 mars 2022.

((it))« È morto l'indipendentista corso Yvan Colonna ». L'Unione Sarda21 mars 2022.

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

20 mars 2022

Jour suivant avant
    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.