VOA News piraté par des hackers iraniens

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

23 février 2011. – Les sites Internet d'information du gouvernement américain VOA News ont été victimes d'une attaque informatique dans la nuit de mardi à mercredi. Les sites ont été rendus inaccessibles par une modification de leur Domain Name System (DNS) qui permet aux navigateurs de se repérer sur Internet, redirigeant les internautes sur une page de revendication signée par une « cyber-armée » iranienne, l'Iranian cyber army, qui avait fait pour la première fois parler d'elle l'an dernier, lorsque les sites de Twitter et Baidu avaient été victimes d'attaques effectuées de la même façon.

Pour CNN, les hackers[1] réagissent après que la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton se fut exprimée à de nombreuses reprises ces dernières semaines pour soutenir les mouvements de contestation dans le monde arabe et défendre une conception d'Internet « libre mais surveillé ». « Mme Clinton, vous voulez entendre la voix des opprimés depuis les États-Unis ? Le monde islamique ne croit pas aux mensonges américains », explique le texte en mauvais anglais. « Nous vous demandons de cesser d'intervenir dans les affaires des pays musulmans », pouvait-on lire sur la page redirigée[2].

L'ensemble des sites de VOA News étaient de nouveau accessibles ce matin mais ont subit une nouvelle attaque vers midi, à l'écriture de cet article.

Notes

Sources




  • Page États-Unis de Wikinews Page « États-Unis » de Wikinews. L'actualité américaine dans le monde.