Un séisme fait au moins 214 morts au Chili

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page actualisée Page actualisée : 27 février 201028 février 2010

Épicentre du séisme
Carte de l'impact du tremblement de terre
Onde de choc du tsunami depuis le Chili

27 février 2010. – L'US Geological Survey a enregistré un séisme de magnitude 8,8 sur l'échelle du moment, dont l'épicentre se situe à une centaine de kilomètres de la ville chilienne Concepción. Une alerte au tsunami a été lancée au Chili, au Pérou et en Équateur, mais aussi au Japon, sur les côtes est. « Il est possible qu'un tsunami se produise dans l'océan Pacifique », a estimé un responsable de la météo nippone.

À 3 h 52, heure locale, une première secousse a été ressentie au Chili, suivie de près par une seconde, moins violente, causant la mort d'au moins 16 personnes, a annoncé la présidente Michelle Bachelet. Ce nombre a été revu à la hausse dans la matinée, puis augmenté dans la soirée : les dernières estimations en date, 12 heures après la catastrophe font état de 214 morts et 400 000 personnes potentiellement sinistrées.

La secousse a été ressentie jusqu'à la capitale, à 320 kilomètres de l'épicentre. Les autorités américaines ont estimées qu'il était peu probable qu'un tsunami atteigne les côtes des États-Unis ou du Canada. « Les autorités locales devront agir de façon appropriée », a déclaré le centre d'alerte des tsunamis dans le Pacifique. D'après le Haut-commissariat de la République en Polynésie française, une vague de 4 mètres de hauteur a touché l'île d'Hiva Oa, et d'environ deux mètres pour les premières séries de vagues sur le reste des îles Marquises entre 7h et 8h heure locale (17h et 18h GMT) sans provoquer de victime. Dans l'ensemble, les archipels de la Polynésie ont été moins touchés ; deux bateaux de pêche ont sombré, mais il n'y a aucune victime à déplorer et les dégâts côtiers sont estimés peu importants.

Sources