Un raid de la police islamique iranienne conduit à 230 arrestations

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

9 août 2007. – La police iranienne a effectué une descente dans une fête dansante à une vingtaine de kilomètres de Téhéran y arrêtant 230 participants. Les autorités qualifient le rock et le rap comme « sataniques », sans nuance aucune.
La descente est la conséquence de la présence grandissante de vêtements et coiffures non-islamiques chez les jeunes gens d'Iran. Cette fête présentait en particulier des chants féminins, alors qu'il est illégal pour les femmes de chanter en Iran.
Les concerts et la danse rock sont illégaux en Iran mais des festivals sont parfois organisés clandestinement. Dans ce cas, les participants sont prévenus seulement quelques heures avant l'événement.

Articles liés

Sources