Un juge autorise l'extradition de Manuel Noriega vers la France

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Manuel Antonio Noriega.

28 août 2007. –

Un juge fédéral de Floride, William Turnoff, a approuvé l'extradition vers la France de l'ex-dirigeant panaméen Manuel Antonio Noriega, pays dans lequel il devra purger une peine de prison de 10 ans pour blanchiment d'argent.

Le jugement prend effet à compter du 9 septembre 2007, quand Manuel Antonio Noriega aura fini de purger la peine de 17 ans de prison qu'il effectue aux États-Unis, peine d'une durée initiale de 40 ans réduite pour bonne conduite. La semaine dernière, Noriega avait lui-même demandé à pouvoir rentrer dans son pays dès sa peine terminée, mais un autre juge fédéral a rejeté cette demande.

Au Panama, certains opposants à Noriega affirment que ce jugement est décevant, le gouvernement de Martín Torrijos ayant effectué à deux reprises une demande de rapatriement de Noriega, qui doit purger dans son propre pays une peine de 20 ans pour assassinat et violation des Droits de l'Homme. Pour sa part, l'ex-président Guillermo Endara a déclaré s'être senti « humilié car le Panama n'a pas été traité sur un pied d'égalité devant le droit international ».

Le 20 décembre 1989, 15 000 soldats américains avaient envahi le Panama et destitué le dictateur militaire Noriega, qui a gouverné le pays de 1983 à 1989. Arrêté peu après puis conduit dans une prison floridienne, c'est en 1992 qu'il a été condamné à une peine de 40 années d'emprisonnement.

Sources