Ukraine : les pressions russes augmentent contre l'armée ukrainienne

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Breaking alerte info-fr.svg

Les heures évoquées suivent l'heure de Paris

3 mars 2014. – En Ukraine, l'armée russe augmente ses pressions à l'encontre des forces armées ukrainiennes. Selon Vladimir Poutine, le président de la Russie, la réponse russe à « la menace constante d'actes violents de la part des forces ultranationalistes était totalement adaptée » a t-il dit à la chancelière de l'Allemagne, Angela Merkel. Néanmoins, Vladimir Poutine se dit prêt à entamer des discussions politiques et d'organiser des groupes de contacts.

A la suite de l'invasion russe en Crimée, les Occidentaux ont réagi et ont décidé de faire pression sur la Russie. Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, considère les avertissements de « boycottage » et de « sanctions » comme des menaces.

Les ministres des affaires étrangères européens, se sont réunis à Bruxelles ce lundi pour une réunion d'urgence, la deuxième en dix jours.

thumbs
Voir aussi
Localisation de l'Ukraine
Localisation de l'Ukraine


Direct[modifier | modifier le wikicode]

  • 6 h 30 - Olexandre Tourtchinov, président par intérim de l'Ukraine, souhaite que des solutions pacifiques soient trouvées.
  • 7 h 40 - Selon Dmitri Medvedev, le président destitué, Viktor Inaoukovitch est le président légitime de l'Ukraine.
  • 8 h 30 - L'euro chute à la suite des tensions en Ukraine.
  • 8 h 55 - La Chine soutien la vision de la Russie sur l'Ukraine.
  • 9 h 30 - La Turquie s’inquiète pour les Tatars (une population musulmane).
  • 9 h 45 - Les États-Unis souhaitent envoyer des observateurs de l'OSCE.
  • 10 h 00 - Ban Ki-moon rencontre le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.
  • 10 h 30 - Karel Schwarzenberg, l'ancien chef de la diplomatie tchèque compare Vladimir Poutine à Hitler.
  • 11 h 00 - David Cameron, le Premier ministre britannique, dit vouloir boycotter les jeux paralympiques de Sotchi.
  • 11 h 40 - Sergueï Lavrov dénonce les menaces et les sanctions.
  • 12 h 31 - Le ministre des affaires étrangères polonais, Radoslaw Sikorski, affirme que « nous savons que chez les rapaces l'appétit vient en mangeant. L'enjeu pour le monde libre est de s'opposer à cette logique ».
  • 12 h 34 - Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, affirme travailler « avec tous les États membres pour définir une réponse commune et ferme » et annonce la tenue d'un sommet européen sur la crise ukrainienne.
  • 13 h 08 - Dmitri Medvedev, précise que « l'Ukraine restera toujours un partenaire économique très important pour la Russie ».
  • 14 h 20 - 300 militants pro-russe se sont attaqués à l'administration régionale à Donetsk.
  • 14 h 54 - Selon la Russie, les menaces de John Kerry sont « inadmissibles ».
  • 15 h 50 - La Russie censure les sites internet tenus par les manifestants.
  • 16 h 34 - La flotte russe ordonne aux forces ukrainiennes en Crimée de se rendre avant 3 heures GMT, sinon elle « affrontera une tempête » d'après le ministère de la Défense ukrainien.
  • 16 h 50 - La Russie décide de faire un pont reliant la Russie à la Crimée.
  • 17 h 44 - Vladislav Seleznev confirme les menaces russes.
  • 18 h 00 - François Hollande demande à la Russie de se conformer au droit international.
  • 18 h 15 - L'Union européenne dit vouloir revoir ses relations avec la Russie.
  • 18 h 20 - Selon la Russie, il n'y a jamais eu d'ultimatum à l'encontre de l'armée ukrainienne.
  • 19 h 00 - Les chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne vont se réunir jeudi lors d'une réunion extraordinaire.
  • 19 h 10 - Catherine Ashton rencontrera Sergueï Lavrov mardi à Madrid.
  • 19 h 15 - Le chef de la diplomatie polonaise déclare avoir peur face à l'éventualité d'une guerre en Ukraine.
  • 19 h 30 - Les bases militaires ukrainiennes en Crimée sont encerclées par l'armée russe.
  • 20 h 10 - Les États-Unis préparent de possibles sanctions contre des personnes morales et physiques russes.
  • 20 h 21 - Barack Obama déclare que « Le monde est uni pour dire que la Russie a violé le droit international ».
  • 20 h 50 - L'Otan se réunit mardi sur l'Ukraine à la demande de la Pologne se sentant en danger selon Anders Fogh Rasmussen.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 3 mars 2014

Jour suivant avant