Tremblement de terre de magnitude six en Émilie-Romagne

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

44° 50′ 00″ N 11° 08′ 00″ E / 44.83333, 11.13333 20 mai 2012. –

Aujourd'hui, à 4:05 CEST, une secousse de magnitude 6 a touché l'Émilie-Romagne. L'épicentre est situé à San Felice sul Panaro, dans la province de Modène, à 36 kilomètres au nord de Bologne, situant l'hypocentre, selon les révélations du Service géologique des États-Unis (Usgs), à seulement 5,1 km de profondeur. La secousse a été ressentie en Toscane, Vénétie, Lombardie, Trentin-Haut-Adige et Frioul-Vénétie julienne et particulièrement dans les province de Modène et Ferrare.

Le bilan provisoire du tremblement de terre, serait déjà de six morts. Parmi les victimes il y a quatre ouvriers de différentes usines – un à la fonderie Tecopress de Dosso, fraction de Sant'Agostino, deux au ceramificio de Sant'Agostino, un dans la localité Ponte Rodoni à Bondeno près de l'Ursa, usine de polystyrène – tous emportés et tués dans l'effondrement des hangars où ils travaillaient. Deux autres personnes, une allemande de 37 ans à San Pietro in Casale et une centenaire à Sant'Agostino, qui serait morte d'un infractus.

De nombreux effondrements se sont déroulés, notamment des églises et des clochers. À Sant'Agostino, où le clocher est tombé, mais aussi à Cento et à Finale Emilia – où une maison s'est écroulée, apparemment inhabitée – les dommages aux bâtiments sont importants. En Vénétie, à signaler, l'effondrement d'une vieille grange et d'une partie du toit d'une église à Ficarolo, dans la province de Rovigo, en plus de la chute de corniches dans la Province de Padoue et des dommages aux clochers.

À remarquer que, seulement peu d'heures avant le séisme de 4:05, une autre secousse de degré 4,1 avait frappé la zone entre Modène, Mantoue et Rovigo, sans cependant, apparemment, causer de dommages particuliers à la population et aux constructions civiles.

Photographies[modifier | modifier le wikicode]

Un clocher du château d'Este partiellement détruit après le séisme.
Un clocher du château d'Este partiellement détruit après le séisme.


Débris tombés dans la rue, à Ferrara.
Débris tombés dans la rue, à Ferrara.


Sources[modifier | modifier le wikicode]