Tour de France cycliste 2007 : 7e étape

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tour de France 2007.png
Les cinq dernier articles


Voir sur Wikipédia
avant 2006
2008 après

14 juillet 2007. – La 7e étape du Tour de France 2007 se déroule entre les villes de Bourg-en-Bresse dans le département de l'Ain et Le Grand-Bornand dans celui de la Haute-Savoie et est longue de 197,5 km. Il s'agit de la première étape de montagne de l'édition 2007. Elle compte trois cols et deux sprints de bonifications.
Après une longue échappée, Linus Gerdemann (Flag of Germany.svg Allemagne, T-Mobile) remporte sa première étape sur le Tour de France et s'empare du maillot jaune.

Le parcours

Le profil de l'étape


Le parcours part de Bourg-en-Bresse dans le département de l'Ain, se dirige vers le sud-est alors que le premier sprint intermédiaire de Pont d’Ain est placé dès le kilomètre 16,5. Avec ce sprint, les coureurs passent la rivière Ain. Alors que l'altitude du parcours est jusqu'alors de 250m, ils se dirigent ensuite vers l'est et la première difficulté de la journée qui est située au kilomètre 35,5, la côte de Corlier de catégorie 3 qui mesure 753 m d'altitude est équipée d'une route de 5,9 km et dont la pente est de 5,5%. Les coureurs ne redescendent pas tout de suite puisqu'ils passent dans la foulée le Col de la Lèbe qui n'est pas côté mais qui culmine à 914 m. Suit ensuite une longue descente d'une dizaine de kilomètres pour revenir à une altitude de 250 m environ. Arrivé à Culoz, le parcours remonte le Rhône sur la rive ouest et passe le sprint de bonifications d'Anglefort au kilomètre 86, ils se dirigent donc vers le nord.

Les coureurs traversent le fleuve à Seyssel au kilomètre 91 et entrent par la même occasion en Haute-Savoie. Après quelques kilomètres toujours vers le nord, les coureurs partent vers l'est. Le ravitaillement est effectué à Musièges au kilomètre 106,5, l'altitude est alors de 341 m. Au kilomètre 122,5 a été placée la côte de Cruseilles de catégorie 3 (7,1 km de long pour 4,4 % de pente) et de 758 m de haut. Les coureurs redescendent à peine et passent la côte Peguin située au kilomètre 134. Cette dernière de catégorie 4 (4,3 km à 4,1 %) est haute de 874 m. Ils redescendent sur La Roche-sur-Foron et Bonneville à un altitude de 483 m au kilomètre 153,5. Lorsqu'ils traversent la ville de Scionzier, les coureurs repartent vers le sud-ouest, ils remontent quelques kilomètres plus loin, doucement dans un premier temps (avant le début de l'ascension à proprement parler) puis de manière plus abrupte le col de la Colombière de catégorie 1, dont le sommet se situe au kilomètre 183 et culmine à 1618 m. L'ascension est longue de 16 km à 6,8 % de moyenne. Il s'agit ni plus ni moins de la première véritable difficulté de l'édition 2007.

Enfin, il reste aux coureurs à descendre jusqu'à l'arrivée située dans la ville Le Grand-Bornand proche de La Clusaz une dizaine de kilomètres plus loin.

La météo

Il a fait beau et chaud voire très chaud aujourd'hui puisque la température minimale a été de 24°C alors que celle maximale dépassait les 30°C. Le vent était dans l'ensemble favorable car soufflant de l'ouest.

La course

Le départ fictif a été donné à 12h00 (heure locale soit 10h00 UTC) et celui réel à 12h10 dans la ville-départ de Bourg-en-Bresse. Il reste 181 coureurs au départ puisque Oscar Freire (Espagne Espagne, Rabobank) et Ruben Lobato (Espagne Espagne, Saunier Duval-Prodir) sont non-partants ce matin.

Alessandro Ballan (Flag of Italy.svg Italie, Lampre-Fondital) tente la première échappée mais est repris une minute plus tard, de même que Andriy Grivko (Flag of Ukraine.svg Ukraine, Team Milram) au kilomètre 12. Résultat, le premier sprint de bonifications, celui de Pont d’Ain au kilomètre 16,5 est groupé avec la victoire de Tom Boonen (Flag of Belgium (civil).svg Belgique, Quick Step-Innergetic) sur Eric Zabel (Flag of Germany.svg Allemagne, Team Milram) et Daniele Bennati (Flag of Italy.svg Italie, Lampre-Fondital).

Quelques minutes plus tard, 16 hommes se détachent du peloton, il s'agit de Vincente Garcia Acosta (Espagne Espagne, Caisse d'Épargne), Marcus Burghardt (Flag of Germany.svg Allemagne, T-Mobile), Christian Vandevelde (Flag of the United States.svg États-Unis, Team CSC), Stéphane Goubert (Flag of France.svg France, AG2R Prévoyance), Inigo Landaluze (Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi), Paolo Bossoni (Flag of Italy.svg Italie, Lampre-Fondital)), Patrice Halgand (Flag of France.svg France, Crédit Agricole), George Hincapie (Flag of the United States.svg États-Unis, Discovery Channel), Thomas Voeckler (Flag of France.svg France, Bouygues Télécom), Stéphane Augé (Flag of France.svg France, Cofidis) et Staf Scheirlinckx (Flag of Belgium (civil).svg Belgique, Cofidis), Frederik Willems (Flag of Belgium (civil).svg Belgique, Liquigas), Philippe Gilbert (Flag of France.svg France, La Française des Jeux) et Benoît Vaugrenard (Flag of France.svg France, La Française des Jeux), Juan Manuel Gárate (Espagne Espagne, Quick Step-Innergetic) et Félix Cardenas Espagne Espagne, Barloworld). Les 16 échappés sont repris quasiment immédiatement par le peloton, c'est ensuite un groupe de 10 qui tente de sortir mais sans succès.

Sous l'impulsion de Sylvain Chavanel (Flag of France.svg France, Cofidis), un groupe de 4 puis de 15 tente de sortir dans la côte de Cruseilles, ils obtiennent au maximum 10 secondes d'avance avant d'être repris. Les différents sprinters sont distancés dans cette côte. Le maillot jaune se retrouve lui aussi en difficulté alors que Michael Rasmussen (Flag of Denmark.svg Danemark, Rabobank) s'échappe avec Gorka Verdugo (Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi), Sérgio Paulinho (Flag of Portugal.svg Portugal, Discovery Channel), Charles Wegelius (Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni, Liquigas), Moises Duenas Nevado (Espagne Espagne, Agritubel) et Sylvain Chavanel (Flag of France.svg France, Cofidis). Rasmussen passe au sommet de la côte de Corlier devant Verdugo, Chavanel et Paulinho.
Pendant ce temps, Fabian Cancellara se trouve dans le second peloton à 50 secondes du premier. Dans la descente, les coureurs échappés réintègrent le peloton.

Nouvelle attaque à 13h11 avec Linus Gerdemann (Flag of Germany.svg Allemagne, T-Mobile), Ruben Perez (Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi), Dmitriy Fofonov (Flag of Kazakhstan.svg Kazakhstan, Crédit Agricole), Egoi Martinez (Espagne Espagne , Discovery Channel), Laurent Lefèvre (Flag of France.svg France, Bouygues Télécom) et Benoît Vaugrenard (Flag of France.svg France, La Française des Jeux), ils obtiennent rapidement 15 secondes d'avance sur le premier peloton. Ils sont rejoints par Paolo Savoldelli (Flag of Italy.svg Italie, Astana) lorsqu'ils n'ont plus que 8 secondes d'avance mais regagnent du terrain sur le peloton principal. Inigo Landaluze (Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi) et David de la Fuente (Espagne Espagne, Saunier Duval-Prodir) arrivent à leur tour dans l'échappée alors que les hommes de tête ont roulé à 40,9 km/h de moyenne pendant la première heure.

José Ivan Gutierrez (Espagne Espagne, Caisse d'Épargne), Juan Antonio Flecha (Espagne Espagne, Rabobank) et Bram Tankink (Flag of the Netherlands.svg Pays-Bas, Quick Step-Innergetic) s'intercalent alors que les hommes de tête ont 15 secondes d'avance. Au kilomètre 49,5, la situation générale est de 9 coureurs en tête suivie à 18 secondes par 3 poursuivants puis par 12 coureurs à 30 secondes et enfin par le peloton principal à 40 secondes, les autres coureurs étant dispersés à l'arrière de la course. Martin Elmiger (Flag of Switzerland.svg Suisse, AG2R Prévoyance), Fabian Wegmann (Flag of Germany.svg Allemagne, Gerolsteiner), Igor Anton (Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi) et Jérôme Pineau (Flag of France.svg France, Bouygues Télécom) s'intercalent aussi à 40 secondes des 9 hommes de tête.

Les attardés comme le maillot jaune Fabian Cancellara (Flag of Switzerland.svg Suisse, Team CSC) profitent du ralentissement du peloton principal pour revenir dans ce dernier. Gutierrez, Flecha et Tankink rattrapent les 9 hommes de tête au kilomètre 55 à 13h38.
Enrico Degano (Flag of Italy.svg Italie, Barloworld) qui avait été annoncé comme abandonnant hier après sa chute alors qu'il avait rallié l'arrivée à la 16e place abandonne réellement cette fois çi.
Au kilomètre 72, Elmiger, Pineau et Wegmann ont rejoint le groupe qui compte maintenant 15 hommes. À 14h01, ils sont à 8 minutes 20 du peloton. Au sprint d’Anglefort au kilomètre 86, Gerdemann passe devant Perez et Tankink. Ils ont de plus parcouru 47,5 km dans la deuxième heure de course, soit une moyenne de 44,2 km/h depuis le début de l’étape, il faut préciser qu'ils ont bénéficié de la descente du col de la Lebe longue d'une dizaine de kilomètres.
Au km 100.5, le retard est de 7’05’’, les coureurs de Predictor-Lotto et ceux de Team CSC assurent le rythme du peloton.

La côte de Cruseilles avec environ 5’30’’ d’avance sur le peloton qui se sépare des sprinters dès le début de l'ascension. Au sommet, De la Fuente passe devant Lefèvre, Vaugrenard et Perez. Dans le peloton, comme Fabian Cancellara n'est pas un leader de l'équipe, il effectue son travail d'équipier comme les autres en assurant le rythme pour Carlos Sastre. L'écart est de 6’45’’ au sommet. À cause de l'ascension, les homme de tête ont parcouru 37,9 km dans la troisième heure de course, la vitesse moyenne depuis le départ est de 42,1 km/h. L'allure est beaucoup plus rapide que ces derniers jours. Au sommet de la côte Peguin au 134e kilomètre, De la Fuente accélère de nouveau pour passer devant Lefèvre et Fofonov.

À 15h55, Perez et Tankink tentent une échappée alors que la difficulté du jour s'approche. Ils sont repris peu de temps après. Les 15 hommes ont encore 5 minutes 30 d'avance sur le peloton alors que l'équipe Lampre-Fondital participe elle aussi à assurer le train du peloton. À 14 km du sommet, Gutierrez attaque, il est suivi de De la Fuente. Savoldelli, Gerdemann les rejoint deux minutes plus tard tandis qu'à l'arrière de la course, les sprinters et Cancellara sont distancés du peloton.
Fofonov arrive dans le groupe des 3 hommes de tête 2 minutes après Gerdemann et accélère dans la foulée, seul Gerdemann arrive à suivre le rythme.
8 minutes après l'accélération de Fofonov, Gerdemann et Fofonov ont 25 secondes d'avance sur leurs premiers poursuivants Gutierrez, Landaluze et De la Fuente.

Alors que Juan Antonio Flecha est toujours à l'avant, l'équipe Rabobank accélère en tête du peloton pour leur leader Denis Menchov (Flag of Russia.svg Russie, Rabobank), Flecha qui avait cessé de rouler en tête est rapidement repris par le peloton et assure le ravitaillement à ses équipiers. Pendant ce temps, les deux hommes de tête sont dans les pentes les plus raides du col, Gerdemann en profite pour accélérer et laisse Fofonov à 10 secondes de lui alors que le peloton est toujours à 5 minutes 10. Il prend ensuite rapidement 30 secondes sur Fofonov qui est rattrapé par Landaluze et De la Fuente.
Dans le peloton, George Hincapie (Flag of the United States.svg États-Unis, Discovery Channel) et Sandy Casar (Flag of France.svg France, La Française des Jeux) sont distancés.
À 16h39, Gerdemann se trouve à 2 km du sommet et Landaluze est seul à 40 secondes. Le peloton est lui à 4 minutes 25. À partir du sommet, il reste 14 km, Landaluze passe alors avec 18 secondes de retard. Le grimpeur Michael Rasmussen (Flag of Denmark.svg Danemark, Rabobank) profite de l'absence de Sylvain Chavanel (Flag of France.svg France, Cofidis), l'actuel maillot blanc à pois rouges dans le peloton principal pour attaquer dans le col et ainsi prendre le maximum de points en vue de ce maillot du meilleur grimpeur. Le peloton pointe à 3 minutes 20 au sommet.

Gerdemann descend en prenant tous les risques, Landaluze n'arrive pas à suivre et pointe à 27 secondes à 8 km de l'arrivée. À 5 km, il a encore 30 secondes de retard. Le peloton principal ne compte qu'une trentaine de coureurs dont Alexandre Vinokourov (Flag of Kazakhstan.svg Kazakhstan, Astana) et Alejandro Valverde (Espagne Espagne, Caisse d'Épargne). Le peloton accuse un retard de 4 minutes 15 à 5 km de l'arrivée.

Sous la flamme rouge du dernier kilomètre, Linus Gerdemann (Flag of Germany.svg Allemagne, T-Mobile) a toujours 35 secondes sur Inigo Landaluze (Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi).

Linus Gerdemann (Flag of Germany.svg Allemagne, T-Mobile) remporte donc la première étape de montagne de l'édition 2007 du Tour. Son directeur sportif commente « Je ne m’attendais pas à ce qu’il soit capable d’aller aussi loin seul, mais il a complètement tenu ses promesses et il a fait tout ce que nous attendions de lui » ajoutant « Je ne sais même pas s’il se sent en état de monter sur son vélo demain, mais plus personne ne peut lui enlever cela. Il va se lancer dans la grande étape de montagne des Alpes avec le Maillot Jaune ! Peu importe où il finira demain ».

Conclusion

Linus Gerdemann (Flag of Germany.svg Allemagne, T-Mobile) remporte sa première étape sur le Tour de France et il est le premier à concrétiser une échappée. Il empoche par la même occasion le maillot jaune et le maillot blanc. L'équipe T-Mobile est aussi la première des équipes. Les autres maillots ne changent pas de porteur. Par contre la journée a été difficile et a marqué physiquement les coureurs, il reste 180 coureurs en course.
La vitesse moyenne a été de 40,413 km/h, ce qui est la vitesse moyenne prévue par les organisateurs pour l'étape.

Les classements

Classements principaux

Classement étape
1. Linus Gerdemann Flag of Germany.svg Allemagne, T-Mobile en 4h53’13’’
2. Inigo Landaluze Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi + 40’’
3. David de la Fuente Espagne Espagne, Saunier Duval-Prodir 1'39’’
4. Mauricio Soler Flag of Colombia.svg Colombie, Barloworld 2'14’’
5. Laurent Lefèvre Flag of France.svg France, Bouygues Télécom 2'21’’
6. Fabian Wegmann Flag of Germany.svg Allemagne, Gerolsteiner 3'32’’
7. Juan Manuel Gárate Espagne Espagne, Quick Step-Innergetic 3'38’’
8. Xavier Florencio Espagne Espagne, Bouygues Télécom m.t.
9. Christophe Moreau Flag of France.svg France, AG2R Prévoyance m.t.
10. Alejandro Valverde Espagne Espagne, Caisse d'Épargne m.t.
Classement général
1. Linus Gerdemann Flag of Germany.svg Allemagne, T-Mobile en 34h43’40’’
2. Inigo Landaluze Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi + 1’24’’
3. David de la Fuente Espagne Espagne, Saunier Duval-Prodir 2’45’’
4. Laurent Lefèvre Flag of France.svg France, Bouygues Télécom 2’55’’
5. Mauricio Soler Flag of Colombia.svg Colombie, Barloworld 3’05’’
6. Andreas Klöden Flag of Germany.svg Allemagne, Astana 3’39’’
7. Vladimir Gusev Flag of Russia.svg Russie, Discovery Channel 3’51’’
8. Vladimir Karpets Flag of Russia.svg Russie, Caisse d'Épargne 3’52’’
9. Mikel Astarloza Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi 3’55’’
10. Thomas Dekker Flag of the Netherlands.svg Pays-Bas, Rabobank 3’57’’


Classements annexes

Classement par points
Coureur Total
Tom Boonen Flag of Belgium (civil).svg Belgique, Quick Step-Innergetic 147 pts
Erik Zabel Flag of Germany.svg Allemagne, Team Milram 134 pts
Robert Hunter Flag of South Africa.svg Afrique du Sud, Barloworld 103 pts
Classement de la montagne
Coureur Total
Sylvain Chavanel Flag of France.svg France, Cofidis 40 pts
Linus Gerdemann Flag of Germany.svg Allemagne, T-Mobile 30 pts
David de la Fuente Espagne Espagne, Saunier Duval-Prodir 30 pts


Classement du meilleur jeune
Coureur Total
Linus Gerdemann Flag of Germany.svg Allemagne, T-Mobile 34h43'40’’
Mauricio Soler Flag of Colombia.svg Colombie, Barloworld + 3'05’’
Vladimir Gusev Flag of Russia.svg Russie, Discovery Channel 3'51’’
Classement par équipes
Équipe Total
T-Mobile Flag of Germany.svg Allemagne 104h19'43’’
Euskaltel-Euskadi Espagne Espagne + 52’’
Saunier Duval-Prodir Espagne Espagne 2'04’’


Prix de la combativité

Sources