Tour de France cycliste 2007 : 15e étape

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tour de France 2007.png
Les cinq dernier articles


Voir sur Wikipédia
avant 2006
2008 après

23 juillet 2007. – La 15e étape du Tour de France 2007 se déroule entre les villes de Foix dans le département de l'Ariège à Loudenvielle dans les Hautes-Pyrénées. L'étape longue de 196 km est donc une étape de montagne avec 5 cols dont le port de Balès hors catégorie.
Alexandre Vinokourov (Flag of Kazakhstan.svg Kazakhstan, Astana) remporte l'étape après une échappée d'environ 180 km.

Le parcours

Le profil de l'étape


Le parcours va plein ouest dans les Pyrénées, il suit d'abord l'Ariège jusque Tarascon-sur-Ariège à 514 m d'altitude avant de gravir la première difficulté du jour qui est le col de Port, montée de 2e catégorie, longue de 11,4 km à 5,3 % et dont le sommet se situe à 1249 m d'altitude au kilomètre 27,5. Il redescend et longue alors la Salat en passant par Lacourt et Saint-Girons où se situe le premier sprint intermédiaire au 68e kilomètre, l'altitude est alors de 406 m.
La route remonte alors le Lez et arrive à Aucazein où le ravitaillement a été placé, l'altitude monte à 558 m. Puis il faut gravir le col de Portet d'Aspet de 2e catégorie, la montée est longue de 5,7 km à 6,9 %, le sommet se situe au kilomètre 98,5 à 1069 m. Au cours de la montée, les coureurs sont entrés en Haute-Garonne.
Après une courte descente, les coureurs remontent pour passer le col de Menté de 1er catégorie. C'est une montée difficile de 15,9 km à 7,8 %. À son sommet les coureurs sont au 114e km et à 1349 m d'altitude. La descente est technique jusqu'à Marignac au 127e km où se trouve le second sprint de bonifications à une altitude de 516 m. Le parcours entre alors dans les Hautes-Pyrénées pour la première fois.

Après avoir passé Mauléon-Barousse et Chalets Saint-Nérée, les coureurs commencent l'ascension du port de Balès, la montée est classée hors catégorie, sa longueur est de 19,2 km à 6,2 %. Le sommet culmine à 1755 m d'altitude au kilomètre 159,5, les coureurs entrent alors une seconde fois dans le département de Haute-Garonne. Encore une fois, la descente est assez technique dans un premier temps avant d'être plus facile. La dernière difficulté est le col de Peyresourde de 1er catégorie avec une montée de 9,7 km à 7,8 %. Après avoir franchi le sommet à 1569 m d'altitude et être entré une seconde fois dans le département des Hautes-Pyrénées, il reste 13,5 km à effectuer pour arriver à l'arrivée.

La météo

Le temps a varié entre le soleil jusqu'au col de Port, et les nuages ensuite. La température oscille entre 13°C au sommet du port de Balès et 20°C en début d'étape. Hormis les montées du port de Balès et du col de Peyresourde qui s'effectuent sans vent, les autres montées se font vent de face qui peut aller jusqu'à 40 km/h.

La course

Le départ fictif est donné à 11h15 (heure locale soit 9h15 UTC) et celui réel à 11h28 pour les 163 coureurs au départ. Il y a en effet deux non-partants, il s'agit de Filippo Pozzato (Flag of Italy.svg Italie, Liquigas) et de Philippe Gilbert (Flag of Belgium (civil).svg Belgique, Française des Jeux).
Dans le premier kilomètre, Sylvain Chavanel (Flag of France.svg France, Cofidis) attaque, il est suivi de Frederik Willems (Flag of Belgium (civil).svg Belgique, Liquigas) puis par une vingtaine de coureurs dont Tadej Valjavec (Flag of Slovenia.svg Slovénie, Lampre-Fondital), Stefan Schumacher (Flag of Germany.svg Allemagne, Gerolsteiner) et David De la Fuente (Espagne Espagne, Saunier Duval-Prodir), ils ont 8 secondes d'avance au 7e km mais sont repris quelques minutes plus tard.

Sous l'impulsion de Gorka Verdugo (Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi), un groupe de quatre coureurs dont Oscar Pereiro Sio (Espagne Espagne, Caisse d'Épargne), Denis Menchov (Flag of Russia.svg Russie, Rabobank) et Christophe Moreau (Flag of France.svg France, AG2R Prévoyance) s'échappe et compte 10’’ d'avance sur le peloton au km 14,5. Alejandro Valverde (Espagne Espagne, Caisse d'Épargne) et Alexandre Vinokourov (Flag of Kazakhstan.svg Kazakhstan, Astana) rejoignent ce groupe qui se sépare de Valverde et de Moreau quelques minutes plus tard.
Au 20e km alors qu'il reste 7,5 km à parcourir pour passer le sommet du col de Port, Vinokourov accélère et seul Verdugo le suit. Thomas Voeckler (Flag of France.svg France, Bouygues Télécom) qui était sorti du peloton rattrape ces deux hommes de tête seul alors qu'ils comptent 15 secondes d'avance. Sous l'impulsion de Verdugo, Voeckler ne peut suivre et Vinokourov lâche aussi quelques minutes plus tard.
À la suite de la contre-attaque de Bernhard Kohl (Flag of Austria.svg Autriche, Gerolsteiner), David Arroyo Duran (Espagne Espagne, Caisse d'Épargne), Jens Voigt (Flag of Germany.svg Allemagne, Team CSC), Denis Menchov (Flag of Russia.svg Russie, Rabobank), John Gadret (Flag of France.svg France, AG2R Prévoyance), Tadej Valjavec (Flag of Slovenia.svg Slovénie, Lampre-Fondital), Christophe Le Mével (Flag of France.svg France, Crédit Agricole), Johann Tschopp (Flag of Switzerland.svg Suisse, Bouygues Télécom), Manuel Beltrán (Espagne Espagne, Liquigas), Daniel Navarro (Flag of Italy.svg Italie, Astana) et Iban Mayo (Espagne Espagne, Saunier Duval-Prodir) forment un groupe d'intercalés.

Comme Menchov est devant, l'équipe Rabobank n'a pas besoin de rouler, c'est donc George Hincapie (Flag of the United States.svg États-Unis, Discovery Channel) qui donne le rythme au peloton. À l'avant, un groupe de tête se forme avec Verdugo, Arroyo, Menchov, Gadret, Goubert, Kohl, Tshopp, Beltran, Garrate, Vinokourov et Cobo. Au sommet du col de Port, le peloton a 25 secondes de retard.
Alors que la vitesse moyenne des hommes de tête a été de 37,5 km/h pendant cette première heure, le peloton les rattrape dans la descente. C'est aussi dans cette descente que Christophe Le Mével (Flag of France.svg France, Crédit Agricole) glisse et chute violemment dans un virage entraînant Inaki Isasi (Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi). Touché à l'épaule, il est contraint à l'abandon. Cyril Dessel (Flag of France.svg France, AG2R Prévoyance) abandonne au même moment.

À 12h35, Kohl et Tschopp réattaquent et creusent un petit écart avec le peloton, 4 minutes plus tard, 23 coureurs sortent du peloton pour contre-attaquer, les deux coureurs de tête ont 25’’ d'avance sur ce groupe et 55’’ sur le peloton. Ce groupe d'intercalés est composé de David Arroyo Duran (Espagne Espagne, Caisse d'Épargne), Kim Kirchen (Flag of Luxembourg.svg Luxembourg, T-Mobile), Kurt-Asle Arvesen (Flag of Norway.svg Norvège, Team CSC), Christian Vandevelde (Flag of the United States.svg États-Unis, Team CSC), Denis Menchov (Flag of Russia.svg Russie, Rabobank), Ludovic Turpin (Flag of France.svg France, AG2R Prévoyance), Haimar Zubeldia(Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi), Inigo Landaluze(Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi), Ruben Perez(Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi), Daniele Bennati (Flag of Italy.svg Italie, Lampre-Fondital), Patxi Vila (Espagne Espagne, Lampre-Fondital), Patrice Halgand (Flag of France.svg France, Crédit Agricole), George Hincapie (Flag of the United States.svg États-Unis, Discovery Channel), Laurent Lefèvre (Flag of France.svg France, Bouygues Télécom), Michael Albasini (Flag of Switzerland.svg Suisse, Liquigas), Benoît Vaugrenard (Flag of France.svg France, Française des Jeux), Juan Manuel Gárate (Espagne Espagne, Quick Step-Innergetic), Christian Knees (Flag of Germany.svg Allemagne, Team Milram), Alexandre Vinokourov (Flag of Kazakhstan.svg Kazakhstan, Astana), Serguei Ivanov(Flag of Russia.svg Russie, Astana), Daniel Navarro (Flag of Italy.svg Italie, Astana), Juan José Cobo (Espagne Espagne, Saunier Duval-Prodir).

Le peloton commence à ralentir puisque même si les hommes de tête et ceux intercalés roulent de sans changements brusques de vitesse, le groupe maillot jaune a déjà 3’30’’ de retard sur les hommes de tête au 49e km alors que les contre-attaquants restent à 25 secondes.
Au 55e km, les 2 hommes de tête et les 23 poursuivants se regroupent à l'avant. Bennati en sprinter remporte le sprint intermédiaire de Saint-Girons. Le peloton passe avec 7 minutes 35 de retard sur la ligne du sprint de bonifications. 45,7 kilomètres ont été parcourus dans la deuxième heure de course. La moyenne est donc de 41,6 km/h depuis le début de l’étape. ce groupe de tête passe le col du Portet d'Aspet au train, sans attaques, la preuve étant que le sprinter Bennati est toujours de le groupe. Le peloton passe avec 7’50’’ de retard sur ces hommes. Dans la descente, Arroyo a un saut de chaîne qui se complique, change de vélo et réintègre le groupe. Le col de Menté est gravi de la même manière, Bennati passe même 4e au sommet de ce col de 1er catégorie. Au sprint intermédiaire de Marignac, Bennati passe encore premier.

Dans la montée du port de Balès, Arroyo, Landaluze, Kohl, Tschopp et Ivanov sortent du groupe Vinokourov qui a rapidement 1’05’’ de retard, tandis que le peloton pointe à 8’20’’. Menchov part en contre et intègre rapidement ce groupe de tête. Comme Vinokourov n'est pas dans le groupe de tête, Ivanov l'attend et le ramène avec Cobo et Zubeldia. Son travail d'équipier terminé, il reste véritablement bloquer sur la route, au point de risquer de tomber du vélo.
Dans le peloton, Andrey Kashechkin (Flag of Kazakhstan.svg Kazakhstan, Astana) contre-attaque, et Michael Boogerd (Flag of the Netherlands.svg Pays-Bas, Rabobank) devient le dernier équipier de Rasmussen dans le peloton, il commence à rouler en tête du peloton. La première conséquence est que beaucoup de coureurs sont lâchés dans ce peloton qui devient rapidement un groupe maillot jaune où tous les leaders sauf Moreau sont présents. Dans le groupe de tête, Tschopp attaque lui aussi et prend 20 secondes d'avance alors que le groupe de 11 coureurs se recontitue. Kirchen contre-attaque seul derrière, le rattrape et le dépasse tout comme Arroyo alors que le brouillard se manifeste au sommet du port de Balès. Le trio Kirchen, Arroyo, Tschopp a 45’’ d'avance sur le groupe Vinokourov, Menchov de 5 coureurs et 6’45’’ sur le peloton.
À l'arrière, Fred Rodriguez (Flag of the United States.svg États-Unis, Predictor-Lotto) abandonne à son tour alors que le groupe maillot emmené par Boogerd rattrape un à un les anciens échappés.
La descente est beaucoup plus ensoleillée et la route vient d'être refaite, Tschopp y montre ses talents de descendeur alors que Boogerd est toujours en tête du peloton et montre les trajectoires à Rasmussen.

Dans le col de Peyresourde, Kirchen et Arroyo qui ont vu les qualités de Tschopp dans les descentes le distancent parce que le final est une descente à effectuer le plus vite possible. À 18 km de l'arrivée, Vinokourov qui a 20 secondes de retard sur les deux hommes de tête accélère, seul Cobo le suit encore lorsqu'ils rejoignent Kirchen et Arroyo. Dans le peloton, Moreau et d'autres coureurs arrivent à réintégrer le peloton alors que Boogerd est toujours seul en tête de ce peloton et qu'il n'attend aucune aide. Yaroslav Popovych (Flag of Ukraine.svg Ukraine, Discovery Channel) sort du peloton sans réactions de ce dernier. Menchov, normalement leader de la formation Rabobank avait été distancé tout à l'heure, le voici qu'il réintègre le peloton et qu'il prend un relais à Boogerd, il accélère quelque peu, ce qui provoque une cassure avec Moreau, Mayo et Soler, Popovych est lui aussi rattrapé. Vinoukourov avait été rejoint par Zubeldia et Cobo mais à la suite d'une accélération de Cobo, il contre seul à 15 km de l'arrivée et les distance de nouveau. À 13,5 km de l'arrivée, il a 25 secondes d'avance. Menchov qui a peu roulé à l'avant de peloton lâche et laisse une nouvelle fois Boogerd faire le travail seul. Il n'y a plus dans ce groupe maillot jaune que Rasmussen, Kashechkin, Boogerd, Leipheimer, Evans, Klöden, Contador et Horner. Alors qu'il reste un peu plus d'un kilomètre avant le sommet, Alberto Contador (Espagne Espagne, Discovery Channel) attaque, seul Michael Rasmussen (Flag of Denmark.svg Danemark, Rabobank) arrive à le suivre, il attaque de nouveau, une troisième, une quatrième et une cinquième fois juste avant le sommet. Aux deux premières attaques, Rasmussen concède 3 ou 4 m avant de revenir alors qu'aux suivantes, il laisse 15 ou 20 m car il ne peut suivre le rythme du jeune espagnol. Ce dernier n'arrive néanmoins pas à continuer son effort et par conséquent n'arrive pas à distancer irrémédiablement Rasmussen. Ils arrivent tous les deux au sommet et rattrapent Hincapie et Ivanov. Hincapie continue l'attaque en faisant la descente le plus rapidement possible, Contador suit mais Rasmussen à de nombreuses reprises n'ose pas prendre les risques et doit accélérer pour rejoindre les deux hommes.

À l'avant, Vinokourov fait la descente lui aussi à fond, tout comme ses poursuivants Kirchen, Zubeldia et Cobo mais garde 50 secondes d'avance jusqu'à l'arrivée qu'il remporte. Finalement, malgrès toutes les tentatives de distancer le maillot jaune, Contador et Rasmussen arrivent ensemble à l'arrivée.

Conclusion

Alexandre Vinokourov (Flag of Kazakhstan.svg Kazakhstan, Astana) remporte sa seconde étape cette année sur le Tour de France, après une journée très mauvaise hier, il fait une excellente étape aujourd'hui ce qu'il explique en disant « cela n'allait plus du tout dans ma tête et c’est pour cela que j'ai terminé aussi loin. Alors j'ai parlé avec mon équipe, et ils m'ont tous soutenu pour que je me fixe un nouvel objectif, avec une victoire d'étape ».
De son côté, Michael Rasmussen (Flag of Denmark.svg Danemark, Rabobank) a montré des signes de défaillances aujourd'hui face à Alberto Contador (Espagne Espagne, Discovery Channel), de plus il remercie son équipier Michael Boogerd (Flag of the Netherlands.svg Pays-Bas, Rabobank) pour son effort puisque « Le rythme qu'a imposé Boogerd dans les deux dernières ascensions a été difficile à suivre et a empêché tout le monde de m'attaquer, jusqu'à ce que Contador se lance ».

La vitesse moyenne aujourd'hui a été de 34,239 km/h. D'après les estimations des organisateurs, c'est une vitesse moyenne.

Les classements

Classements principaux

Classement étape
1. Alexandre Vinokourov Flag of Kazakhstan.svg Kazakhstan, Astana en 5h43’28’’
2. Kim Kirchen Flag of Luxembourg.svg Luxembourg, T-Mobile + 0’51’’
3. Haimar Zubeldia Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi + m.t.
4. Juan José Cobo Espagne Espagne, Saunier Duval-Prodir + 0’58’’
5. Juan Manuel Gárate Espagne Espagne, Quick Step-Innergetic + 2’14’’
6. David Arroyo| Espagne Espagne, Caisse d'Épargne + 3’23’’
7. Bernhard Kohl Flag of Austria.svg Autriche, Gerolsteiner + 4’25’’
8. Christian Vandevelde Flag of the United States.svg États-Unis, Team CSC + m.t.
9. Ludovic Turpin Flag of France.svg France, AG2R Prévoyance + 5’16’’
10. Alberto Contador Espagne Espagne, Discovery Channel + 5’31’’
Classement général
1. Michael Rasmussen Flag of Denmark.svg Danemark, Rabobank en 69h52’14’’
2. Alberto Contador Espagne Espagne, Discovery Channel + 2’23’’
3. Cadel Evans Flag of Australia.svg Australie, Predictor-Lotto + 4’00’’
4. Levi Leipheimer Flag of the United States.svg États-Unis, Discovery Channel + 5’25’’
5. Andreas Klöden Flag of Germany.svg Allemagne, Astana + 5’34’’
6. Carlos Sastre Espagne Espagne, Team CSC + 6’46’’
7. Haimar Zubeldia Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi + 7’27’’
8. Andrey Kashechkin, Astana Flag of Kazakhstan.svg Kazakhstan + 7’54’’
9. Kim Kirchen Flag of Luxembourg.svg Luxembourg, T-Mobile + 8’24’’
10. Mikel Astarloza Espagne Espagne, Euskaltel-Euskadi + 9’21’’


Classements annexes

Classement par points
Coureur Total
Tom Boonen Flag of Belgium (civil).svg Belgique, Quick Step-Innergetic 195 pts
Robert Hunter Flag of South Africa.svg Afrique du Sud, Barloworld 175 pts
Erik Zabel Flag of Germany.svg Allemagne, Team Milram 174 pts
Classement de la montagne
Coureur Total
Michael Rasmussen Flag of Denmark.svg Danemark, Rabobank 142 pts
Juan Mauricio Soler Hernández Flag of Colombia.svg Colombie, Barloworld 140 pts
Yaroslav Popovych Flag of Ukraine.svg Ukraine, Discovery Channel 104 pts


Classement du meilleur jeune
Coureur Total
Alberto Contador Espagne Espagne, Discovery Channel 69h54’37’’
Juan Mauricio Soler Hernández Flag of Colombia.svg Colombie, Barloworld + 12’37’’
Kanstantsin Siutsou Flag of Belarus.svg Biélorussie, Barloworld 30’35’’
Classement par équipes
Équipe Total
Astana Flag of Switzerland.svg Suisse 209h52’24’’
Discovery Channel Flag of the United States.svg États-Unis + 2’53’’
Team CSC Flag of Denmark.svg Danemark 15’01’’


Prix de la combativité

Sources