Togo : une solidarité citoyenne se forme contre la COVID-19

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Prise de température systématique à l'entrée du CHP d'Adjido à Aného.

Au Togo, un élan de générosité a été lancé par plusieurs jeunes Togolais résidant aux États-Unis. À Aného, ils ont mis à disposition des populations et des centres de santé des masques et des gels désinfectants.

19 avril 2020. – C'est dans un élan de solidarité que le collectif Ensemble contre le covid-19 USA/Togo est né. Ce 15 avril 2020, un groupe de jeunes Togolais résidant aux États-Unis a fait le déplacement de la ville d'Aného, située à une quarantaine de kilomètres à l'Est de Lomé, pour faire un don au centre hospitalier de la localité. Pour sa première action, ce collectif a offert des masques et solutions hydro-alcooliques à l'hôpital d'Aného, ville frontalière avec le Bénin. Estimant que le Togo mène une guerre contre la pandémie, pour le porte-parole du collectif Akouété Abalo, ce geste est un « effort de guerre ». « Nous pensons qu'il est important pour chacun de nous d'apporter sa contribution pour l'éradication de la pandémie. Parce que c'est clair que beaucoup d'argent est dépensé par les gouvernants. Si nous arrivons à éradiquer aussi rapidement cette maladie, tout le monde y gagne », a déclaré M. Abalo.

Pour les responsables du Centre Hospitalier Préfectoral (CHP) d'Adjido Aného, ce don inattendu leur sera d'un grand recours. « Ce don nous est tellement utile. C'est du matériel qui protège. Il vient à point nommé parce que, depuis l'avènement de l'épidémie, à part l'appui du gouvernement, c'est la première fois que de bonnes volontés mettent du matériel à notre disposition », a expliqué Kossi Agbokanzo, directeur du centre hospitalier, encourageant la solidarité pour venir à bout du COVID-19. « La lutte doit être citoyenne, puisque l'État seul ne peut pas tout faire. C'est le moment d'inviter d'autres personnes de bonne volonté à venir appuyer notre centre », a-t-il ajouté. La pandémie du covid-19 a bousculé les habitudes au CHP d'Adjido Aného, comme partout ailleurs. Des mesures préventives y sont prises, comme l'a indiqué Dr Elom Adanlekponsi à VOA Afrique, un point focal pour la riposte à la COVID-19 au CHP d'Aného.

« À l'entrée, on a mis des dispositifs de lavage des mains. Nous prenons aussi systématiquement la température à toute personne qui entre. Ça nous permet de voir ceux qui font la fièvre et de facilement les orienter. Au niveau de notre service d’admission, on a essayé de respecter la distanciation. On a désengorgé l'admission, on a mis des tentes », a expliqué Dr Adanlékponsi. Le CHP d'Aného est également préparé à d'éventuels cas de coronavirus. « Nous avons aussi rénové notre salle d'isolement. En cas de suspicion de la COVID-19, nous avons notre salle d'isolement pour mettre le patient. Et en cas de confirmation, le patient sera transféré au centre de prise en charge à Lomé », a détaillé le médecin.

Il est à noter qu'à ce jour, aucun cas de COVID-19 n'a été confirmé dans la préfecture de Lacs. Le Togo compte 81 cas positifs de coronavirus dont 45 guéris et 5 décès.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

19 avril 2020

Jour suivant avant