Suisse : ouverture du 40e Forum de Davos

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Logo du WEF

27 janvier 2010. – C'est aujourd'hui que s'ouvre en Suisse le 40e World Economic Forum (WEF) de Davos. Basé sur le thème « Améliorer l'état du monde : repenser, redessiner, rebâtir », le Forum va également s'intéresser à la gestion de la crise financière en cours.

C'est le président français Nicolas Sarkozy qui prononcera le discours d'ouverture du sommet. Il sera suivi par son homologue brésilien Luiz Inácio Lula da Silva. Dans les deux cas, le sujet de la régulation financière sera très probablement abordé, particulièrement après l'annonce faite par Barack Obama de vouloir limiter la taille et les activités spéculatives des banques américaines. Le débat sur ce sujet s'annonce difficile entre les dirigeants politiques d'une part et les économistes et banquiers de l'autre, comme l'a précisé Klaus Schwab, fondateur et directeur du Forum.

Du côté du gouvernement suisse, comme chaque année, la tenue du Forum représente une occasion de multiplier les contacts officieux pendant ces quatre jours. De fait, quatre des sept Conseillers fédéraux seront présents à Davos. C'est tout d'abord la présidente Doris Leuthard qui ouvrira le forum, avant de présider plusieurs réunions et rencontres avec ses différents homologues, ainsi que dans le cadre purement économique. La ministre des Affaires étrangères Micheline Calmy-Rey prévoit, pour sa part, de rencontrer plusieurs chefs ou représentants d'États, et en particulier des personnalités du monde musulman à la suitede l'acceptation par la population de l'interdiction de construction des minarets en Suisse. Les ministres des Finances Hans-Rudolf Merz et de la Défense Ueli Maurer seront, eux aussi, de la partie.

Enfin, à la suite du tremblement de terre qui a secoué Haïti le 12 janvier dernier, une session spéciale a été mise en place pour traiter de la reconstruction du pays. Cette session se tiendra en présence du nouvel émissaire spécial de l'ONU en Haïti, l'ancien président américain Bill Clinton.

Au chapitre de l'organisation, la station du canton des Grisons se prépare une nouvelle fois à recevoir, durant les quatre prochains jours, près de 2 500 personnes venant de 90 pays, dont de nombreux chefs d'États et patrons d'entreprises. La sécurité est à son maximum à la veille de l'ouverture du sommet, alors que l'on a appris, mardi matin, le suicide du chef de la police cantonale. Lors d'une conférence de presse tenue par les Conseillers d'État Claudio Lardi et Barbara Janom Steiner, les autorités ont indiqué que le corps avait été retrouvé dans une chambre d'hôtel de Davos. Elles ont, par ailleurs, affirmé que la sécurité du WEF serait bien assurée comme prévu.

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.