Suisse : les tournois de poker organisés par des privés sont interdits

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
En Suisse, le poker est considéré comme un jeu de hasard.

6 juin 2010. – Depuis le début de la semaine et la décision du Tribunal fédéral rendue publique lundi, organiser en Suisse des tournois de poker Texas hold'em publics est illégal, en dehors des casinos. Seuls sont permises les parties de poker organisées en famille ou entre amis.

La plus haute instance judiciaire, saisie par la Fédération suisse des casinos, contredit ainsi le Tribunal administratif fédéral et la Commission fédérale des maisons de jeux (CFMJ), qui avaient autorisé la tenue de tournois privés en dehors des casinos en invoquant l'habileté des joueurs ; selon le TF, la variante « Hold'em » du poker est un jeu de hasard qui dépend plus de la chance du joueur que de son habileté ou de son adresse. Il précise encore qu'aucune étude scientifique n'a jamais démontré que les compétences des joueurs ont une influence sur le résultat de la partie, alors que les facteurs les plus déterminants, tels que l'emplacement de chaque joueur, sont les moins susceptibles d'être mesurés.

À la suite de cet arrêt, les tournois de poker, jusqu'alors organisés par une trentaine de clubs devront cesser, à l'exception de ceux organisés dans le cadre familial ou entre amis. Les responsables des clubs vont se réunir samedi à Yverdon-les-Bains afin de trouver une solution légale pour continuer leurs activités sans toutefois risquer d'être sanctionnés d'une amende pouvant s'élever jusqu'à 500 000 francs.

Si la Fédération suisse des casinos salue cette décision qui devrait avoir un impact financier positif pour ses membres, plusieurs professionnels des addictions remettent en cause cette décision en prédisant un retour des tournois clandestins.

Sources