Ceci est une page protégée.

Suisse : le nombre de fumeurs en 2009 se stabilise

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le kiosque reste le principal lieu d'achat des cigarettes.
Caduceus yellow.svg
Voir aussi
Ensemble des articles sur le sujet
Voir aussi la santé sur


8 juin 2010. – L'Office fédéral de la santé publique suisse a publié lundi son enquête annuelle sur le tabagisme dans le pays. Cette étude montre une stabilisation des fumeurs à 27 % de la population en 2009 et une consommation moyenne de 14,9 cigarettes quotidiennes. Sur le long terme, la baisse de consommation enregistrée depuis le début du siècle semble se confirmer pour toutes les classes de population et toutes les tranches d'âge.

Entre 2001 et 2009, le pourcentage de fumeurs a en effet passé de 33 à 27 % ; la diminution est constatée aussi bien chez les femmes (de 30 % à 23 %) que chez les hommes (de 37 % à 31 %) ainsi que chez les jeunes de 14 à 19 ans (de 23 % à 22 %). Seule la tranche des 20 à 24 ans augmente de 38 % à 39 % ; c'est également dans cette tranche d'âge que le nombre de fumeurs est le plus important, avec en particulier 44 % des hommes qui sont des consommateurs réguliers.

Si plus de la moitié des fumeurs déclarent leur intention de cesser de fumer, dont un quart dans les six mois à venir, un tiers des Suisses qualifient de « surestimée » la dangerosité du tabac, alors qu'une même proportion ne pensent pas que le tabac soit la plus importante cause de mortalité évitable.

Sur le même sujet, plusieurs tests menés par l'association Addiction Info Suisse dans les cantons de Vaud et de Fribourg montrent que, malgré la loi, les mineurs peuvent facilement acheter des cigarettes. Cette situation, jugée « extrêmement insatisfaisante », remet en cause l'un des principaux moyen de prévention dans le pays.

Voir aussi

Sources