Suisse : l'hommage au général Guisan réunit plus de 800 personnes

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Buste du général Guisan

13 avril 2010. – Plus de 800 personnes ont assisté lundi à la cérémonie de commémoration qui s'est tenue dans la cathédrale de Lausanne en l'honneur du 50e anniversaire de la mort d'Henri Guisan, général de l'armée suisse pendant la Seconde Guerre mondiale. Après les discours officiels, un hommage militaire sous la forme d'une prise d'armes a eu lieu dans le jardin de sa villa.

La journée avait débuté par vingt-six coups de canon, un par canton, en symbole de l'artillerie, où le général Guisan a commencé sa carrière militaire. Sa tombe située à Pully a ensuite été fleurie et les invités ont pu participer au vernissage d'une exposition consacrée à sa vie dans sa villa située au bord du lac Léman.

La cérémonie officielle a duré plus de deux heures : Ueli Maurer, actuel Conseiller fédéral en charge du Département militaire et accompagné de ses prédécesseurs Adolf Ogi et Samuel Schmid, a été le premier orateur et a donné le ton de la journée en déclarant : « Tant que le plus grand des Suisses du XXe siècle restera dans nos cœurs, la Suisse aura un bel avenir ». Il a été suivi par le président du Conseil d'État vaudois Pascal Broulis, qui a relevé que le général avait « su aussi transcender ce qui bloquait la Suisse dans une fausse vision d'elle-même, ce mal récurrent de notre histoire, même récente ». C'est ensuite Pascale Bruderer, présidente du Conseil national, qui a pris la parole pour souligner que la mémoire des années de guerre s'estompent et « paraissent lointaines aux jeunes ».

Ce dernier point de vue est partagée par Maurice Decoppet, président de la fondation qui porte le nom du général et lui-même petit-fils de ce dernier qui déclare, fataliste, « ceux à qui ça ne dit rien, personne ne peut le leur reprocher ».

Voir aussi

Sources



    Page
  • Page Suisse de Wikinews « Suisse »
  • de Wikinews.