Suisse : bataille juridique autour de cormorans

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Les cormorans du lac de Neuchâtel sont tranquilles jusqu'à l'automne.

25 avril 2010. – À la suite de la décision de l'Office fédéral de l'environnement suisse (OFEV) d'autoriser une limitation des cormorans sur le lac de Neuchâtel, la fondation Helvetia Nostra dirigée par Franz Weber ainsi que l'Association suisse pour la protection des oiseaux, ont tous deux déposé un recours, obtenant ainsi un effet suspensif partiel. Devant cette décision, les trois cantons concernés ont choisi de différer leur action jusqu'à l'automne, laissant ainsi se terminer la période de nidification.

L'histoire a débuté il y a un mois, lorsque l'OFEV a autorisé les cantons de Neuchâtel, Vaud et Fribourg à prendre des mesures rapides visant à diminuer le nombre de cormorans nichant dans la réserve naturelle de l'île de Fanel afin de réduire les dommages causés aux filets des pêcheurs du lac. Cette mesure faisait suite à une décision du Conseil national exigeant que la Confédération et les cantons dédommagent les pêcheurs ainsi qu'une réduction de la période pendant laquelle cet oiseau est protégé.

La fondation Helvetia Nostra a déposé un recours jeudi devant le Tribunal fédéral contre cette autorisation, reprochant au Tribunal administratif fédéral d'avoir refusé d'entrer en matière sur ce sujet et de ne pas lui avoir accordé d'effet suspensif. Elle a été rejointe vendredi par l'Association suisse pour la protection des oiseaux, soutenue par Pro Natura et Nos Oiseaux.

Réunie vendredi, la commission intercantonale de la pêche (CIP), qui regroupe les trois cantons, a donc pris la décision d'attendre l'automne pour prendre des mesures, comme l'a confirmé Claude Nicati, président de la CIP et ministre neuchâtelois : « Il est trop tard pour agir, nous sommes en pleine période de nidification ». Dans une conférence de presse, il a ajouter vouloir éviter le conflit avec les associations de protection des oiseaux. Selon lui, les mesures envisagées consistent à simplement poser des barrières et nettoyer les nids sur une partie de l'île avant d'évaluer l'efficacité de ces mesures.

Sources