Selon Dick Cheney, un État palestinien aurait dû voir le jour « il y a longtemps »

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le vice-président américain Dick Cheney.

23 mars 2008. – Lors d'une conférence de presse tenue conjointement avec Mahmoud Abbas à Ramallah dans le cadre de son premier voyage officiel en Israël et dans les territoires palestiniens, le président palestinien, le vice-président des États-Unis d'Amérique Dick Cheney a déclaré que « l'établissement d'un État palestinien aurait dû avoir lieu il y a longtemps », mais que les attaques contre Israël « nuisent aux aspirations nationales ». Il a ajouté : « Il y a une vérité pénible mais incontournable qu'il faut répéter, à savoir que le terrorisme et les roquettes ne tuent pas seulement des civils innocents, mais aussi les espoirs et les aspirations légitimes du peuple palestinien ».

Précédemment en visite en Israël, Dick Cheney avait mis l'accent sur la nécessité de progresser dans le processus de paix tout en évoquant la menace de Iran et de la Syrie, après une rencontre avec le président Shimon Peres, avec qui il a évoqué les négociations israélo-palestiniennes entamées fin novembre à Annapolis, à Jérusalem et une autre avec le Premier ministre Ehud Olmert où il avait assuré que son gouvernement n'exercerait « jamais de pression sur Israël pour qu'il prenne des décisions menaçant sa sécurité ».

De son côté, Mahmoud Abbas, tout en a condamnant les tirs de roquettes depuis Gaza, contrôlé par le mouvement rival Hamas, a protesté contre la reprise des créations de colonies israéliennes en Cisjordanie, contre les quelques 500 barrages militaires routiers autour des villes et villages de Cisjordanie, ainsi que contre les attaques de l'armée israélienne dans la bande de Gaza. Il a toutefois appelé à la poursuite des négociations « sans exception, particulièrement celles du sort de Jérusalem et des réfugiés ».

Sources