Royaume-Uni : chute de la livre sterling et craintes d'une récession

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
La Première ministre du Royaume-Uni Liz Truss depuis 2022.

Publié le 27 septembre 2022

La livre sterling est descendue à 1,0839 dollar le 26 septembre, non loin du record des 1,0520 dollar de 1985 et cette baisse n'est probablement pas terminée. Sous l'influence de l'inflation, cette livre sterling décimalisée en 1971, s'approche de la parité avec le dollar américain.

Les investisseurs ont vendu leurs livres pour acheter du dollar notamment après que le premier gouvernement de Liz Truss a annoncé, le 23 septembre, un bouclier tarifaire énergétique de 60 milliards de livres pour les six premiers mois pour les ménages et les entreprises. De plus, la Première ministre britannique, Liz Truss, va envoyer 2,3 milliards de livres (2,6 milliards d'euros) d'aide militaire à l'Ukraine contre l'invasion brutale russe.

Pour financer toutes les aides d'État, le Royaume-Uni va emprunter 72 milliards de livres sur les marchés.

La Banque d'Angleterre a annoncé une récession pour les 2e et 3e trimestres 2022.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

27 septembre 2022

Jour suivant avant