Québec : la qualité de l’eau des rivières Magog et Saint-François se maintient

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche

23 mai 2021. – Selon un rapport rendu public par le Bureau de l’environnement de la Ville de Sherbrooke, le niveau de qualité de l’eau des rivières Magog et Saint-François s’est maintenu en 2020. Le rapport indique que la qualité de l’eau de la rivière Magog était de satisfaisante à bonne et celle de la rivière Saint-François de douteuse à satisfaisante.

Malgré les efforts consentis par le Bureau de l'environnement de la Ville de Sherbrooke, la qualité de l'eau des rivières Magog et Saint-François s'est maintenue au même niveau en 2020.

Raccordement d'égout inversé

Comme ailleurs au Québec, la Ville de Sherbrooke est aux prises avec des raccordements illicites. Certaines conduites qui devraient être raccordées à l’égout sanitaire sont plutôt raccordées à l’égout pluvial, ce qui fait que des eaux usées sont déversées dans des ruisseaux et rivières sans être suffisamment épurées, contribuant à la détérioration de la qualité de l’eau dans les milieux récepteurs, ruisseaux, lacs et rivières.

En 2020, selon Jean-Pierre Fortier, chef de division pour la gestion des eaux et de la construction à la Ville de Sherbrooke, 31 raccordements inversés ont été détectés et 27 ont été corrigés.

Des conséquences heureuses pour les baigneurs

La plage Lucien-Blanchard avait un indice de qualité de l’eau de C en moyenne en 2019. En 2020, l’indice moyen était de B et, malgré cette amélioration, la plage a quand même été fermée 17 jours au cours de la saison. L’amélioration de l’indice de la qualité des eaux peut être en partie attribuée aux raccordements inversés qui ont été corrigés en 2020.

La Ville de Sherbrooke a rendu public un plan d’action intérimaire pour la protection de ses milieux hydriques.

Adoption d'un plan d'action intérimaire

En attendant la publication de son plan vert, en 2022, la Ville a adopté un plan d’action intermédiaire pour la préservation des rivières Magog et Saint-François. Le plan intérimaire propose de :

  • Protéger les écosystèmes et remettre les rives à leur état naturel ;
  • Contrôler l’érosion et la remise en suspension des sédiments ;
  • Réduire les rejets d’eaux usées et la contamination bactériologique ;
  • Informer, responsabiliser et développer un sentiment d’appartenance ;
  • Réduire les conséquences du ruissellement d’origine urbaine et agricole.

Selon Karine Godbout, présidente du comité de l’environnement : « Il s’agit d’un pas de plus vers la protection des cours d’eau que nous avons la chance d’avoir sur notre territoire. »


Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

23 mai 2021

Jour suivant avant