Québec : 55 M$ pour protéger les forêts contre la tordeuse des bourgeons d’épinette

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
La tordeuse des bourgeons d’épinette est un insecte indigène aux forêts d’Amérique du Nord.

17 mai 2021. – 747 000 hectares de forêts québécoises seront aspergés d’un insecticide biologique pour combattre la tordeuse des bourgeons d’épinette (TBE). Le Bacillus thuringiensis var. kurstaki est homologué par Santé Canada et est sans danger pour les humains, la faune et la flore.

La Société de protection des forêts contre les insectes et maladies (SOPFIM) est responsable de l’application de l’insecticide qui devrait permettre de sauver la moitié du feuillage des espèces affectionnées de la TBE, le sapin baumier, l’épinette blanche et bien d’autres. Outre l'arrosage d'insecticide, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a mis en place des programmes de récolte préventive, de récolte des arbres morts frappés par la TBE et de traitements alternatifs.

Une forêt ravagée par la tordeuse des bourgeons d’épinette.

La tordeuse des bourgeons de l’épinette

La TBE est indigène des forêts d'Amérique du Nord. Elle s'attaque aux nouvelles aiguilles de plusieurs espèces de conifères. Après une première année de défoliation, les arbres affectés prendront une teinte rougeâtre. Les épidémies à la TBE ont un cycle d'une trentaine d'années et durent de 10 à 15 ans. Comme les feux de forêt et les chablis, elles ont pour effet de rajeunir les forêts vieillissantes.


Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

17 mai 2021

Jour suivant avant