Québec : 1,8 M$ pour se débarrasser de l’eau jaune à Saint-Gilles

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Publié le 12 juin 2021
Les résidents et les résidentes de Saint-Gilles, Québec, voient souvent l’eau de leur robinet virer au jaune. Ce sera chose passée grâce à une usine de filtration qui permettra de retirer le manganèse de l’eau provenant du puits municipal.

Du manganèse et du fer dans l’eau puisée par la municipalité

Les résidents et résidentes de Saint-Gilles pourront bientôt dire adieu à l’eau jaune de leur robinet grâce à une usine de filtration de 1,8 M$.

Le manganèse et le fer qui se retrouvent naturellement dans l’eau puisée par la municipalité s’oxydent en présence du chlore, donnant une couleur jaunâtre à l’eau.

Le maire de Saint-Gilles, M. Robert Samson, explique : « Il y avait des inquiétudes autant au niveau de la population que du gouvernement par rapport à la consommation de manganèse, notamment par les enfants. »

En effet, le gouvernement du Québec indique que des concentrations de 0,05 mg/l de manganèse et de 0,03 mg/l de fer peuvent altérer le goût de l’eau. Il conseille aussi de ne pas faire boire de l’eau contenant des concentrations de manganèse supérieur à 0,12 mg/l à de jeunes enfants ou des bébés.

Un financement inhabituel

Le Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau (FIMEAU), qui est habituellement utilisé par les villes et les municipalités pour financer les projets d’infrastructure en eau, n’est pas adapté à la problématique de la municipalité de Saint-Gilles.

Finalement, tout s’est arrangé. L’usine de filtration de Saint-Gilles sera financée à 80 % par des subventions des gouvernements provincial et fédéral. La municipalité devra couvrir le solde, soit 360 000 $.



Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

12 juin 2021

Jour suivant avant