Programme nucléaire iranien : accord entre l'Iran et l'AIEA

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

21 août 2007. – L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a annoncé un « plan cadre » conclu avec l'Iran, dans lequel Téhéran a offert plus de transparence.
« Nous avons devant nous un plan de travail que nous avons approuvé, comment l'appliquer et le calendrier d'application. Nous avons discuté des détails et des étapes qui doivent être mises en place » a déclaré Olli Heinonen, directeur de l'AIEA. Bien que rien n'ait été spécifié sur le calendrier, il a déclaré que « cela constituait une avancée importante [...] Mais le processus prendra du temps ».
Il a été décidé que l'Iran permettrait la visite d'une équipe de l'AIEA sur un réacteur à eau lourde dans la localité iranienne d'Arak. L'AIEA suspecte que dans cette usine pourrait abriter la production de plutonium, un élément clé pour la fabrication d'armes nucléaires.
La République islamique prétend que son programme nucléaire est à but uniquement énergétique, mais l'Occident ne fait pas confiance dans cette version et pense que le but réel est la fabrication d'armes de destruction massive; l'ONU, l'Union européenne et les États-Unis d'Amérique ont demandé à de nombreuses reprises l'Iran d'abandonner son programme nucléaire.
Le Conseil de Sécurité de l'ONU a de plus appliqué deux sanctions à l'Iran et considère l'option d'en prendre une troisième.
L'AIEA, pour sa part, mène une enquête depuis plus de quatre ans, mais n'a pas pu pour le moment déterminer si l'Iran avait des buts belliqueux. Cela a été reproché à l'Iran, qui a de plus empêché les enquêteurs de l'AIEA de rendre la controverse plus transparente et ainsi couvert une « histoire floue ». Malgré cet accord, l'AIEA nie couvrir les activités iraniennes.

Sources