Proche-Orient : plus de 50 sites bombardés à Gaza

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

30 décembre 2008. – L'armée israélienne a bombardé mardi plus de 50 cibles à Gaza tuant treize personnes, ce qui porte à 363 le bilan des victimes des bombardements côté palestinien, a indiqué à RIA Novosti le représentant du ministère palestinien de la Santé, Moawiya Hassanen.

1 750 personnes ont par ailleurs été blessées depuis samedi, dont 190 restent dans un état grave, a-t-il indiqué.

Selon M. Hassanen, deux sœurs de 4 et 11 ans ont complété mardi la liste des victimes du conflit: elles se trouvaient dans une charrette tirée par un âne quand elles ont été tuées par une bombe à Beit-Hanoun.

Tsahal, dont les tirs venaient de l'air et de la mer, visait trois bâtiments gouvernementaux, des camps d'entraînement et des sites du Hamas. De leur côté, les Palestiniens ont tiré plus de 80 roquettes vers le sud d'Israël, tuant quatre personnes depuis le début de la campagne militaire.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Proche-Orient: plus de 50 sites bombardés à Gaza (responsable palestinien) » datée du 30 décembre 2008.

Sources