Proche-Orient : la paix avec les Palestiniens possible d'ici trois ans

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

28 avril 2009. – Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak, interviewé par le journal Haaretz, a qualifié de « possible » et « indispensable » la signature d'un accord de paix avec les Palestiniens d'ici trois ans.

Dominé par la droite, le gouvernement israélien révise actuellement ses approches en matière de règlement au Proche-Orient et a promis de présenter sa nouvelle stratégie au plus tôt à la fin mai. M .Barak a toutefois assuré que le principe de « deux États pour deux peuples » resterait toujours à la base de la stratégie.

« Je suis convaincu que c'est possible et nous devons tout mettre en oeuvre pour conclure la paix avant que je fête mes 70 ans. Et je les aurai dans trois ans », stipule un des extraits de l'interview dont le texte intégral sera publié vendredi.

« Les leaders ne sont pas très éloignés les uns des autres en ce qui concerne leur vision du règlement définitif. Il est clair qu'un accord sur le règlement politique signé par tous les États voisins prévoira la création d'un État palestinien cohabitant côte-à-côte avec Israël », a indiqué le ministre.

La solution alternative au règlement consistant en « un État pour deux peuples », ainsi que la stagnation du processus de la paix constituent, selon M. Barak, une « menace concrète » pour Israël.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  PO : la paix avec les Palestiniens possible d'ici trois ans (Barak) » datée du 28 avril 2009.

Sources