Presse : lancement du magazine trimestriel "Orbs l'autre Planète"

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Couverture de Orbs, l'autre Planète
Source : Maxence Layet.

15 février 2013. – Charles-Maxence Layet et son équipe ont organisé au Musée Dapper une cérémonie de lancement d'un nouveau livre-magazine trimestriel sans publicité dans l'esprit de la revue Planète intitulé Orbs, l'autre Planète. Cette revue arts et sciences présente des contenus pluridisciplinaires comprenant notamment une interview de Luc Montagnier, une sélection d'extraits de l'essai posthume de René Barjavel ou les textes de Bertrand Méheust, Martine Le Coz, Aliette de Bodard et de Georges Lochak.

Recherches d’avant garde, consciences élargies, arts sublimes, littératures d'ici et d'ailleurs, thérapies atypiques, technologies extraordinaires... « Orbs, l'autre Planète est une revue d'aujourd'hui, croisant les cultures, les disciplines et les générations, dans une perspective intégrative et conviviale. A l'instar de la revue Planète, Orbs est une tête chercheuse, au service de l'homme et de son évolution dans toutes ses dimensions, pour dire les choses telles qu'elles sont et faire l'expérience du monde au-delà des mots. Sans dogmes ni idées préconçues », a souligné Charles-Maxence Layet.

Réservé pour cent-vingt nouveaux abonnés et journalistes, cet événement a été l'occasion de découvrir la technologie Sensora[1] qui est présentée dans le premier numéro d'Orbs. L'expérience Sensora a été projetée sur un écran circulaire de trois mètres de diamètre dans un auditorium à l'acoustique spécifiquement adaptée. Selon les tests cliniques menés depuis 2009 sous la direction du Dr Mary Ross à l'Université du Texas, les couleurs et le son des émissions du Sensora permettraient d'agir sur l'insomnie, le stress, la douleur chronique et la dépression par un état méditatif favorable à l'émission d'endorphines [2]. « Les possibilités de modulation de la lumière apportées par le Sensora nous plongent dans un océan relaxant de couleurs pures et nous permettent de vivre une expérience de beauté qui rééquilibre la bioélectricité du cerveau, » a indiqué la thérapeute Ma Premo, à l'origine de la technologie Sensora avec le physicien et électronicien Anadi Martel.

Galerie de photos[modifier | modifier le wikicode]

Maxence Layet présentant Orbs l'autre Planète et Sensora au Musée Dapper à Paris (photo laissant apparaître des Orbs)
Maxence Layet présentant Orbs l'autre Planète et Sensora (photo laissant apparaître des « Orbs »)
Source : Daniel Rodet.


L'équipe d'Orbs l'autre Planète au Musée Dapper à Paris
Une partie de l'équipe d'Orbs l'autre planète au Musée Dapper à Paris
Source : Daniel Rodet.


Réception pour lancement Orbs l'autre planète au Musée Dapper
Réception pour lancement Orbs l'autre planète au Musée Dapper
Source : Daniel Rodet.
Installation du Sensora de Stéphanie Procaccia à Paris
Visualisation du Sensora de Stéphanie Procaccia
Source : Daniel Rodet.


Notes

Sources[modifier | modifier le wikicode]



Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews (voir la page de discussion pour plus de détails).
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).