Plus de 80 tués dans le sud de l'Afghanistan

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Province de Kandahar.

17 février 2008. – Selon un haut responsable de la police, au moins 80 personnes ont été tuées dans un attentat à la bombe perpétré dimanche dans la ville afghane de Kandahar, située dans le sud du pays.

Selon l'agence de presse indonésienne Antara News, la bombe a explosé pendant un combat de combat de chiens suivi par plusieurs centaines de personnes.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur a confirmé cette nouvelle en annonçant qu'il y avait eu « une explosion à Kandahar ce matin » qui avait fait « plusieurs morts et blessés ». Bien que le nombre exact de victimes n'ait alors pas pu être indiqué, le porte-parole a précisé que ce nombre était « très élevé ». Il a également précisé que les forces de police étaient déjà sur place, occupées à évacuer les blessés et les morts. Sur les lieux de l'attentat, un policier a déclaré avoir dénombré au mois 56 victimes et plus de 40 autres blessés. Enfin, Asadullah Khalid le gouverneur de la province a annoncé lors d'une conférence de presse que « Soixante corps ont été amenés dans un hôpital civil et 20 autres dans d'autres hôpitaux. Jusqu'à 80 personnes ont été tuées ».

Cet attentat est le plus sanglant commis en Afghanistan. Le précédent « record » était détenu par celui commis le 6 novembre dans la province nord de Baghlan qui avait alors fait 79 morts.

Le ministère de l'Intérieur afghan n'a pas confirmé l'information locale selon laquelle cette explosion serait l'œuvre d'un kamikaze. Pas encore revendiqué, l'attentat semble toutefois porter la marque des talibans, chassés du pouvoir en 2001 pour leur soutien à Al-Qaïda et qui avaient précédemment interdit les spectacles de combat entre animaux, les jugeant « anti-islamiques ».

Sources