Plus de 1200 civils tués depuis le début de l'année en Afghanistan

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation de l'Afghanistan

10 août 2010. – Selon la Commission indépendante afghane pour les droits de l'homme, plus de 1 200 civils ont été tués depuis le début de l'année en Afghanistan. « 1 271 civils ont été tués et 1 997 ont été blessés, la plupart grièvement », a déclaré Staffan de Mistura, le représentant spécial de l'ONU[1] à Kaboul, lors d'une conférence de presse dans la capitale afghane. Cela correspond a une augmentation de 31 % — morts et blessés — pour la même période en 2009. Les insurgés ont été responsables de trois-quarts des morts et blessés parmi les civils, soit une augmentation de 53 % par rapport à 2009. Concernant les pertes civiles causées par les forces afghanes et par les forces internationales, elles s'élèvent à 12 % du total, soit une baisse de 30 % par rapport à la même période en 2009.

Par ailleurs, trois militaires de l'OTAN[2] sont décédés dimanche lors d'attentats à la bombe dans le sud de l'Afghanistan. Entre-temps, les dépouilles des dix travailleurs humanitaires tués par balle la semaine dernière dans la province septentrionale de Badakhshan ont été transportées à Kaboul. Il s'agissait de six Américains, une Britannique et une Allemande et de deux Afghans.

Ces médecins, ophtalmologues, dentistes et infirmières, étaient employés par l'ONG chrétienne International Assistance Mission (IAM). Les talibans ont revendiqué leur assassinat, les accusant d'espionnage et d'avoir tenté de convertir des musulmans au christianisme — des accusations démenties par l'IAM. Pour la secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, leur meurtre était un « acte ignoble de violence gratuite ».

Notes

Voir aussi

Sources



  • Page Afghanistan de Wikinews Page « Afghanistan » de Wikinews. L'actualité afghane dans le monde.