Paris : des dizaines de morts dans des attaques multiples

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

Page actualisée Page actualisée : 14 novembre 2015 — « Attaques à Paris : la situation en ce samedi matin »

Plusieurs fusillades et explosions ont éclaté ce soir à Paris, faisant au moins 120 morts et forçant la France à décréter l’état d’urgence et à fermer ses frontières.

Numéro d'urgence
0800 40 60 05
107.1 FM

— Mairie de Paris

13 novembre 2015, 21 h 48 UTC. – Au moins 100 personnes ont été tuées dans la salle de spectacle du Bataclan suite à une prise d'otage suivie d'un assaut des forces de l'ordre. De plus, des explosions ont retenti à proximité du Stade de France. Au total, au moins sept assaillants auraient été neutralisés.

François Hollande a été exfiltré du Stade de France, où il assistait au match amical France-Allemagne. Il s'est rendu Place Beauvau, où une réunion de crise a été mobilisée avec le ministre de l'Intérieur B. Cazeneuve.

Le RAID et la BRI ont été déployés à Paris.

Heure de Paris (UTC+1)
Appel à témoins
197

— Préfecture de police

  • 02 h 03. - Le procureur de Paris annonce un bilan de 120 morts.
  • 01 h 56. - Après s'être rendu au Bataclan, François Hollande salue les actions des services d'ordre et de secours.
  • 01 h 47. - La mairie de Paris fait état de 112 à Paris, dont 70 au Bataclan. Bilan à confirmer.
  • 01 h 37. - Réaction de Vladimir Poutine : « La Russie condamne fermement ces tueries inhumaines et est prête à aider la France à enquêter sur ces actes de terreur »
  • 01 h 24. - Les partis politiques suspendent leurs campagnes électorales pour les élections régionales.
  • 01 h 07. - Un conseil de défense sera réuni à 9h au palais de l'Elysée. François Hollande annule son déplacement au sommet du G20, il sera représenté par Laurent Fabius et Michel Sapin.


« Mes chers compatriotes. Au moment où je m'exprime, des attaques terroristes d'une ampleur sans précédent sont en cours dans l'agglomération parisienne. Il y a plusieurs dizaines de tués. Il y a beaucoup de blessés. C'est une horreur. Nous avons, sur ma décision, mobilisés toutes les forces possibles pour qu'il puisse y avoir la neutralisation des terroristes et la mise en sécurité de tous les quartiers qui peuvent être concernés. J'ai également demandé qu'il y ait des renforts militaires — ils sont en ce moment sur l'agglomération parisienne — pour être sûr qu'aucune attaque ne puisse de nouveau avoir lieu.

J'ai également convoqué le conseil des ministres — il va se tenir dans quelques minutes. Deux décisions seront prises. L'état d'urgence sera décrété, ce qui veut dire que certains lieux seront fermés, la circulation pourra être interdite, et il y aura également des perquisitions qui pourront être décidées dans toutes l'Île de France. L'état d'urgence, lui, sera proclamé sur l'ensemble du territoire. La seconde décision que j'ai prise, c'est la fermeture des frontières. Nous devons nous assurer que personne ne pourra rentrer pour commettre quelque acte que se soit ; et en même temps que ceux qui auraient pu commettre les crimes qui sont, hélas, constatés puissent également être appréhendés si ils devaient sortir du territoire. C'est une terrible épreuve qui — encore une fois — nous assaille. Nous savons d'où elle vient, qui sont ces criminels, qui sont ces terroristes. Nous devons dans ces moments si difficiles — et j'ai une pensée pour les victimes, très nombreuses, pour les familles, pour les blessés — nous devons faire preuve de compassion et de solidarité. Mais nous devons également faire preuve d'unité et de sang froid. Face à la terreur, la France doit être forte, elle doit être grande, et les autorités de l'Etat fermes. Nous le serons.

Nous devons aussi appelé chacun à la responsabilité. Ce que les terroristes veulent, c'est nous faire peur. Nous saisir d'effrois. Il y a effectivement de quoi avoir peur, il y a l'effroi. Mais il y a, face à l'effroi, une nation qui sait se défendre, qui sait mobiliser ses forces, et qui une fois encore saura vaincre les terroristes.

Françaises, Français, nous n'avons pas terminé les opérations. Il y en a encore qui sont extrêmement difficiles, c'est en ce moment même que les forces de sécurité font assaut, notamment dans un lieu à Paris. Je vous demande de garder ici toute votre confiance dans ce que nous pouvons faire avec les forces de sécurité pour préserver notre nation des actes terroristes.

Vive la République. Et vive la France. »


Pensez à actualiser votre page
  • 00 h 21. - Déclaration du Premier ministre indien, Narendra Modi : « Les informations en provenance de Paris sont angoissantes et atroces. Prières pour les familles des victimes. Nous sommes unis avec le peuple de France en cette heure tragique. »
  • 00 h 07. - Sur Twitter, les Parisiens signalent qu'ils sont prêts à accueillir des personnes en utilisant le mot clé #porteouverte, afin de permettre aux passants de se mettre à l'abri.
  • 00 h 05. - 200 soldats ont été déployés en renfort dans les Xe et XIe arrondissements « pour participer à la sécurisation de la zone » selon le gouverneur militaire de Paris.
  • 23 h 57. - Le président de la République, François Hollande annonce que le conseil des ministres décrètera l'état d'urgence et la fermeture des frontières.
  • 23 h 54. - Le président américain Barack Obama s'exprime en direct depuis la Maison Blanche : « Ce n'est pas qu'une attaque contre la France, mais contre l'Humanité et contre nos valeurs communes ».
  • 23 h 40. - Réaction de Hillary Clinton : « Les informations en provenance de Paris sont poignants. Prières pour la ville et les familles des victimes. »
  • 23 h 36. - Un conseil des ministres exceptionnel est convoqué à minuit.
  • 23 h 34. - Le plan Rouge Alpha, prévus pour les situations de multiples attentats, a été déclenché à Paris. Le parquet anti-terroriste a été saisi.
  • 23 h 33. - La maire de Paris, Anne Hidalgo, est arrivée à la salle de spectacle du Bataclan, où une prise d'otage a eu lieu pendant un concert.
  • 23 h 26. - Réaction du Premier ministre britannique, David Cameron : « Je suis choqué par les évènements à Paris ce soir. Nos pensées et nos prières vont au peuple français. Nous ferons tout ce qui est possible pour aider »
  • 23 h 23. - Au moins 42 morts, dont 20 au Bataclan, selon la police.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]


  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.
Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 13 novembre 2015

Jour suivant avant