Palmarès de la 58e Berlinale

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'entrée du Berlinale Palast où se tient la Berlinale.

17 février 2008. – Après dix jours et 21 films en compétition, le jury de la 58e Berlinale qui se tenait du 7 au 17 février a décerné à la surprise générale l'Ours d'or au film controversé Troupe d'élite du Brésilien Jose Padilha.

Les Rolling Stones en invités d'honneur

La soirée d'ouverture du festival, jeudi 7 février a été marquée par la présence des Rolling Stones pour la projections hors-concours en avant-première mondiale de Shine a light, le nouveau film de Martin Scorsese qui leur est consacré. Ce documentaire, long de deux heures, présente à la fois des interviews et des images d'archives, ainsi que la totalité d'un concert du groupe à New York à l'automne 2006, filmé avec un important dispositif de caméras.

Lors de l'ouverture - très musicale - de cette 58e édition, deux autres documentaires étaient présentés, l'un sur la chanteuse Patti Smith et l'autre sur le groupe de rock Crosby. Un film musical indien Om Shanti Om avec Shah Rukh Khan a également été projeté.

À partir du mardi, les vingt-et-un films en compétition ont été projetés, en débutant par In Love We Trust du Chinois Wang Xiaoshuai et There Will be Blood de l'Américain Paul Thomas Anderson. Pendant les dix jours, et comme pour tout bon festival, les stars se sont succédées, parmi lesquelles Julia Roberts, qui joue dans Fireflies in the Garden, Penelope Cruz ou encore Scarlett Johansson et Natalie Portman qui interprètent deux sœurs dans le film historique The Other Boleyn Girl.

Troupe d'élite controversé

Après la projection hors-compétition de Soyez sympas de Michel Gondry en clôture, le président du jury, le réalisateur franco-grec Costa-Gavras a annoncé les différents choix du jury, en particulier celui de Troupe d'élite comme vainqueur de l'Ours d'Or, provoquant la surprise et la déception d'une partie du public. En effet, plusieurs critiques reprochent à ce film sur la police anti-drogue dans les favelas de Rio de Janeiro sa violence et ses scènes de torture, certains l'accusant même de facisme dans sa mise en scène de la corruption policière.

Jose Padilha, lors de la conférence de presse qui a suivi la cérémonie, a déclaré que le film avait été « mal interprété », ent « qu'une grande majorité de Brésiliens [comprennent] le fond du film ». Il a conclu en déclarant « Ce qu'on y voit se passe vraiment au Brésil, c'est triste mais c'est un fait » avant de remercier le président du jury, le qualifiant de « héros pour tous en Amérique latine ». Ce dernier n'a pas expliqué le choix du jury, se contentant d'affirmer qu'il avait fait l'unanimité.

Le palmarès complet

Récompense Vainqueur
Lion d'Or Tropa de elite de José Padilha
Grand prix du jury Standard Operating Procedure d'Errol Morris
Meilleur réalisateur 2008 Paul Thomas Anderson pour There Will Be Blood
Meilleure actrice 2008 Sally Hawkins dans Happy-Go-Lucky
Meilleur acteur 2008 Reza Najie dans Avaze Gonjeshk-ha
Meilleur musique 2008 Jonny Greenwood pour There Will Be Blood
Meilleur scénario 2008 Wang Xiaoshuai pour In Love We Trust
Prix Alfred Bauer 2008 Lake Tahoe de Fernando Eimbcke
Meilleure première réalisation Asyl – Park and Love Hotel de Kumasaka Izuru
Lion d'Or du meilleur court-métrage O zi buna de plaja de Bogdan Mustata
Lion de cristal du meilleur film Buddha Collapsed Out Of Shame de Hana Makmalbaf
Lion de cristal du meilleur court-métrage Nana de Warwick Thornton

Enfin, un Lion d'Or d'honneur a été remis au réalisateur italien Francesco Rosi pour l'ensemble de son œuvre.

Sources