Ouverture du procès de l’Angolagate à Paris

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
thumbs

6 octobre 2008. – Le procès de l'Angolagate, concernant un trafic d'armes vers l'Angola dans les années 1990, et où sont jugées 42 personnes dont plusieurs personnalités politiques françaises, s'est ouvert lundi à Paris.

Ce dossier empoisonne les relations entre la France et l'Angola depuis plusieurs années. L’Angola a même déposé un recours pour empêcher la tenue du procès, au nom du « respect du secret défense ». Le procès doit durer plusieurs mois et tenter d’établir les responsabilités dans ce vaste trafic d'armes évalué à 790 millions de dollars.

L'homme d'affaires Pierre Falcone, l'un des principaux prévenus, était présent pour la première audience, tout comme l'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua. À côté d’eux, comparaissent des personnalités soupçonnées d'avoir reçu des pots-de-vin, comme l'ancien conseiller de Francois Mitterrand Jacques Attali, le fils aîné de l'ancien président, Jean-Christophe, et le romancier Paul-Loup Sulitzer.

Source


  • Page Droit en France de Wikinews Page « Droit en France » de Wikinews. L'actualité du droit français.