Nouvelles révélations sur le manuel d'opérations du Camp Delta

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

4 décembre 2007. – Le site wiki WikiLeaks révèle aujourd'hui un autre chapitre de l'histoire du manuel d'opérations du Camp Delta de la Prison de Guantánamo. Les derniers documents reçus impliquent la copie 2004 du manuel, signé et approuvé par le général de division Geoffrey D. Miller du U.S. Army Southern Command. Ceci suit la fuite de la version datant de 2003. WikiLeaks a envoyé ce document à des personnes qu'il considère expertes dans leurs domaines pour qu'ils fassent des analyses visant à valider le document. À la suite de l'analyse, ils ont comparé les documents de 2003 et 2004 pour repérer ce qui avait changé et voir si des incidents connus survenus lors de cette année ont provoqué des changements aux instructions dans le manuel.

Une cour du Camp Delta

L'un des plus importants et premiers changements dans le document concerne les détenus eux-mêmes. Avant, ils lisaient les règles du camp pendant le processus d'entrée. Aujourd'hui ces règles sont affichées à plusieurs endroits dans le camp dans les langues maternelles des détenus. La traduction de la version anglophone ci-dessous :

  1. Obéissez à tous les règles et règlements. Vous serez soumis à des actions disciplinaires si vous désobéissez quelque règlement que soit, ou commettez tout acte, désordre ou négligence préjudiciable à l'ordre et à la discipline.
  2. Vous devez obéir immédiatemment tout ordre venant du personnel américain. La désobéisssance délibérée, la résistance ou le comportement de nature mutinée ou séditieuse sera traitée avec la force. Soyez respectueux des autres. Les remarques dégradantes envers le personnel du camp ne seront pas tolérées.
  3. Vous ne pouvez jamais avoir des objets qui peuvent être utilisés comme arme. Si une arme est trouvée en votre possession, vous serez sévèrement puni. Le jeu est strictement interdit.
  4. L'honnêteté et la conformité seront récompensées. Le refus à se conformer résultera en une perte de privilèges.
  5. Tous les déchets seront retournés au personnel américain une fois les repas finis. Tous les utensiles doivent être rendus.
  6. Nul détenu pourra conduire ou participer en quelque exercice militaire que soit, ou en quelconque conditionnement physique organisé, ou en combat à mains nues, ou à l'entraînement en arts martiaux.
  7. Le commandant du camp se doit d'assurer une protection adéquate pour tout le personnel. Tout détenu qui maltraite un autre sera puni. Tout détenu qui craint pour sa vie, ou craint être en danger aux mains d'une autre personne, peut rapporter ces informations à tout membre du personnel américain.
  8. Les urgences médicales doivent être signalées aux gardes immédiatement.
Votre décision d'être ou non honnête et de se conformer affectera directement votre qualité de vie dans ce camp.

D'intérêt particulier pour les groupes qui appellent à la clôture du camp, ou pour le traitement des détenus par rapport aux provisions sur les prisonniers de guerre contenues dans la Troisième Convention de Genève, est le fait que la politique pour les nouveaux détenus inclut encore une période allant jusqu'à quatre semaines durant lesquelles la Comité international de la Croix-Rouge (CICR) peut se voir refuser l'accès au détenu. Les gardes peuvent également interdire aux délégués du CICR de donner du courrier aux détenus.

Malgré ces changements, un grand effort a été entrepris pour s'assurer que le scandale concernant l'abus des détenus ne se reproduise pas. Les règles concernant l'utilisation du gaz poivre (Oleoresin capsicum, ou OC) apparaissent plus tôt dans le manuel que l'année précédente, et sont considérablement développées par rapport à l'édition précédente du manuel. Les infractions telles que cracher sur, jeter de l'eau sur, ou essayer d'uriner sur les gardes apparaissent explicitement comme des occasions où l'usage de gaz poivre est interdit. Des procédures de décontaminations extensives sont décrites dans le document, y compris de demander immédiatement des soins médicaux lorsqu'un détenu est exposé au gaz poivre. Cette section n'existait pas dans la version précedente du manuel.

WikiLeaks affirme que beaucoup des règles les plus strictes pour les gardes (qui étaient appelés Military Police ou MPs dans le manuel de 2003), visent à réduire la fraternisation qui peut améliorer le moral des détenus et influer sur le processus d'interrogatoire. Dans le manuel, les gardes sont informés qu'ils ne peuvent pas apporter du courrier ou des colis personnels dans les blocs de détention ou à tout autre lieu de travail. Tout dispositif électronique à part le matériel de travail est prohibé, et les gardes peuvent être soumis à des sanctions disciplinaires s'ils tiennent les détenus au courant de l'actualité ou discutent d'affaires personnelles.

D'autres restrictions sont imposées sur l'aumônier des détenus dans ce nouveau document. WikiLeaks spécule que plusieurs de ces changements auraient pu trouver leurs sources dans le cas très public de James Yee. Le capitaine Yee, licencié de West Point, a servi à Guantánamo en tant qu'aumônier musulman des détenus et reçut deux médailles de service distingué pour son travail. À la suite de la découverte d'une liste de détenus et interrogateurs par le service des douanes de Floride, Yee est inculpé de sédition, aider l'ennemi, espionnage, et d'avoir désobéi à un ordre. Toutes les poursuites furent finalement annulées dû au souci de ne pas révéler des problèmes d'ordre national.

Blason du US Southern Command

Les changements les plus importants concernant l'aumônier incluent le retrait d'une position permanente au groupe de travail de la bibliothèque ainsi qu'une exclusion du processus de décisions concernant le matériel de lecture acceptable pour les détenus. WikiLeaks a contacté les avocats de quelques détenus pour qu'ils fassent leurs propres analyses du nouveau texte. Leur opinion était que les règles concernant la bibliothèque sont devenus beaucoup plus strictes. Il existe plusieurs copies des livres pour les quatre camps pour éviter l'usage clandestin de livres comme moyen de communication entre ceux-ci. Les journaux, les dictionnaires, les livres d'apprentissage de langue, sur la technologie, sur la médecine et sur la géographie sont ajoutées à la liste de matériel de lecture strictement interdit. Les instructions précisent que ces livres doivent être renvoyés à leur source ou au donateur.

Le nouveau manuel fait du progrès en ce qui concerne la documentation des procédures, même celles dont la possibilité d'avoir lieu est minime. Un ajout assez long détaille les règles à suivre en cas d'évasion ou tentative d'évasion. Tout au long de cette procédure on voit une emphase sur documenter et filmer autant que possible un tel incident. La procédure est explicite sur le moyen de recapturer un détenu évadé avec force minimale. Une autre procédure concerne l'admission des ambulances dans le camp. On y inclut un protocole de sécurité détaillé pour s'assurer qu'on n'accepte que le trafic attendu et autorisé ; une procédure est rationalisée pour assurer l'arrivée aussi rapide que possible des ambulances.

Inchangé depuis le manuel de 2003 est la carte des quatre repas servis aux détenus (Meals Ready to Eat, ou MREs). Toutefois, on ajoute d'autres pas à suivre, appelés "Sanitization des MRE", où le personnel de ravitaillement doit jeter tout ce qui peut endommager le système d'élimination des déchets - terme vraisemblablement militaire pour les toilettes. Sous conditions normales les détenus sont servis des repas chauds et non des MREs, mais aucune description de ces repas n'est fournie.

Wikinews a écrit au US Southern Command, qui le mit en contact avec le responsable des relations publiques du Camp Delta, qui répondit au courriel ; des questions furent envoyées avec demande d'authentifier le document. En ce moment il n'y a pas encore eu de réponse de la part de la Croix-Rouge ou Human Rights Watch.

Liens externes

Sources