Nouvel an final pour David Tennant dans Doctor Who

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

26 décembre 2009. – Hier, la chaîne britannique BBC One a diffusé la première partie de The End of Time, la dernière aventure en date de la série Doctor Who. Ce double téléfilm de fin d'année présente, de nouveau, un danger menaçant l'humanité qu'essaye d'empêcher l'acteur David Tennant sous la direction du producteur Russel T. Davies. Tous deux jouent ainsi leur dernier acte dans cette fiction.

Signature de la série, la surprise, le mystère et l'énormité du danger final, révélé dans les dernières secondes, permettent de relancer la curiosité des spectateurs jusqu'à la deuxième partie qui sera diffusée le premier janvier 2010. Dans le même temps, Doctor Who dynamise la chaîne BBC America.

Spectacle attendu et révélations

Depuis la diffusion de The Waters of Mars mi-novembre, la BBC a ponctué ses programmes de bande-annonces révélant quelques fils d'intrigues complétés lors de la diffusion, hier en fin d'après-midi du jour de Noël.

L'acteur Bernard Cribbins, 81 ans mardi prochain, fait office de compagnon du Docteur, en contre-point des jeunes femmes des saisons précédentes. Une promotion axée sur le public le plus mature de la chaîne a même eu lieu dans l'émission matinale BBC Breakfast avec diffusion de la scène de pelotage de la fesse gauche de Tennant par June Whitfield, vétéran de la radio-télévision britannique.

De manière aussi démente qu'au final de la troisième saison, en 2007, John Simm a repris le rôle du Maître, un Seigneur du Temps comme le Docteur. Ressuscité et entendant toujours un roulement de tambour dans sa tête, le personnage est lancé, affamé, sur des sans-domicile sans défense, jusqu'à rencontrer le milliardaire incarné par David Harewood. Apparu sans explication dans les publicités, son rôle est essentiel dans les plans du Maître.

La révélation provient de la scène finale, une fois que le Maître est parvenu à ses fins. Par une astuce narrative, cette première partie devient l'introduction au réel danger auquel Timothy Dalton prête sa voix et sa carrure d'acteur de théâtre.

À peine le générique de cette première partie achevé, la BBC a téléchargé sur le site officiel une scène de la deuxième partie. Y est montrée une conséquence des actes du Docteur qui inscrit le final dans la chronologie de la série d'avant sa relance par Russel T. Davies. Le scénariste-producteur revient ainsi au début de son travail : ayant forcé, pendant cinq saisons, son héros à faire le deuil de son peuple exterminé, il décide de les confronter.

Même aux États-Unis

Avec le million cent mille spectateurs devant The Waters of Mars samedi 19 décembre, la chaîne BBC America réalise la meilleure audience de son histoire commencée en 1998. Bon présage pour une programmation de fin d'année centrée sur Doctor Who. Mi-novembre, ils furent dix millions de Britanniques.

La première partie de The End of Time sera diffusée ce soir, samedi 26. Avant la diffusion de tous les épisodes et téléfilms de Doctor Who dans lesquels David Tennant a joué de minuit sonnante, le premier janvier 2010, au 2 janvier au soir avec le téléfilm final.

En 2010

Cette deuxième partie devrait voir la « fin » du dixième Docteur, même si le mystère est de quelle manière disparaîtra le personnage. Le onzième Docteur, et donc l'acteur Matt Smith, pourrait apparaître dans les derniers instants.

La série reviendra avec Smith et une nouvelle équipe de production au deuxième trimestre de 2010, sûrement sur une nouvelle tonalité et avec de nouveaux objectifs.

Une rencontre est possible pour le Docteur, celle de River Song, personnage à qui il dira son véritable nom. Un indice laissé par le scénariste Steven Moffat dans l'épisode Forest of the Dead, pendant la quatrième saison.

Sources


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews (voir la page de discussion pour plus de détails).
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).