Nicolas Sarkozy propose une négociation aux FARC

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

6 décembre 2007. – Le président français Nicolas Sarkozy, a envoyé aujourd'hui deux documents, une vidéo et un autre sonore, à destination des FARC, geôliers de la sénatrice franco-colombienne Ingrid Bétancourt, séquestrée dans la jungle colombienne depuis le 23 février 2002.

Dans ces documents à destination du chef de la guérilla marxiste, Manuel Marulanda, le Président a adressé un message pour l'otage française lui signalant que « Nous ne vous laisserons jamais tomber (...) Je forme un rêve : celui de voir Ingrid au milieu des siens pour Noël ». Il rajoute : « Je m'engage de mon côté à continuer à m'impliquer personnellement dans la recherche d'une solution humanitaire, pour la libération de tous les séquestrés. Au-delà, je m'engage à redoubler d'efforts, si cela est souhaité, pour contribuer à trouver une issue au conflit colombien ». Concernant le cas particulier d'Ingrid Bétancourt, il indique : « Je vous demande solennellement de relâcher Ingrid Betancourt et de ne pas porter sur votre conscience le risque que ferait peser sa disparition. C'est aujourd'hui une femme à bout de forces (...) Il faut sauver une femme en danger de mort », faisant référence à la « preuve de vie » envoyée par les rebelles la semaine dernière.

De même, le chef de l'État aurait proposé aux guérilléros la libération de Bétancourt en contrepartie d'accords humanitaires. Cette initiative intervient peu de temps après que la Colombie lui eut proposé une place dans les négociations déjà en cours.

Sources