Neuf Français accusés de kidnapping au Tchad

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Camp de réfugiés du Darfour au Tchad.
Source : Mark Knobil.

30 octobre 2007. –

Neuf citoyens français, qui ont été arrêté après avoir été interpelés alors qu'ils essayaient de quitter le pays par avion en emmenant une centaine d'enfants du pays, feront face à des accusations d'enlèvement, ont indiqué les autorités tchadiennes. Sept citoyens espagnols, qui constituait l'équipage de l'avion, sont eux accusés de complicité d'enlèvement. Deux citoyens canadiens sont aussi accusés.

Six des Français, membres d'une organisation caritative appelée « Arche de Zoé »[1], ont dit qu'ils essayaient de porter secours aux enfants de la crise humanitaire due au conflit du Darfour. Les trois autres sont des journalistes, qui couvraient le « sauvetage ». Le procureur d'Abéché, Ahmat Daoud, a indiqué : « pour les neufs Français, il s'agit d'un problème d'enlèvement d'enfants ... et d'extorsion ». Ils pourraient être condamnés à 20 ans de travaux forcés si ils étaient reconnus coupables.

L'« Arche de Zoé » a présenté les enfants comme des orphelins et indiqué qu'ils pourraient mener une vie meilleure en Europe. « L'équipe est constituée de pompiers, de médecins et de journalistes », a déclaré leur porte-parole, Christophe Letien, lors d'une conférence de presse. « Il est inimaginable que des soupçons puissent peser sur des personnes de bonne foi, qui se sont portées volontaires pour sauver les enfants du Darfour. » Cependant, l'agence de presse française CAPA a publié une interview dans laquelle un membre de l'« Arche de Zoé » indique qu'ils ne peuvent être complètement sûr que les enfants soient des orphelins nécessitant de l'aide.

Selon Annette Rehrl, porte-parole du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, peu d'enfants s'avèrent être réellement orphelins. « Ils continuent à dire vouloir retourner près de leurs parents. La plupart d'entre eux ont entre trois et six ans. Il est très difficile de demander à des enfants âgés de trois ans leurs noms et d'où ils viennent. D'ailleurs, certains enfants ont déjà changé leurs noms et leurs histoires », a déclaré Annette Rehrl.

Les autorités françaises ont indiqué avoir prévenu le groupe de ne pas effectuer cette opération depuis des mois. Les responsables de l'« Arche de Zoé » en France ont cherché à savoir si le groupe enfreignait les lois françaises sur l'adoption en promettant aux familles qu'elles pourraient adopter et non seulement héberger les enfants.

Le Président tchadien, Idriss Déby, a déclaré que c'était une affaire d'« enlèvement, purement et simplement ». Il a également suggéré que l'« Arche de Zoé » pourrait avoir servi de fournisseur à des réseaux pédophiles ou de les utiliser comme donneurs pour les transplantations d'organes.

L'Union européenne est sur le point de déployer une force de maintien de la paix, incluant des soldats français, le long de la frontière entre le Tchad et le Soudan. Idriss Déby a assuré à son homologue français, Nicolas Sarkozy, qu'il ne tenterait pas de bloquer les troupes de l'Union européenne.

Notes

Sources