Nécrologie : l'auteur de BD Jacques Martin s'est éteint

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nouvelles connexes
Nécrologies sur Wikinews

22 janvier 2010. – Le monde de la BD franco-belge est en deuil après le décès de l'auteur de bande dessinée belge et d'origine française Jacques Martin, hier, dans son sommeil, des suites d'un œdème pulmonaire, à l'âge de 88 ans. L'information a été annoncée par l'éditeur Casterman, pour être ensuite confirmée par la famille du défunt. Ce dernier était hospitalisé à la clinique d'Orbe, dans le canton de Vaud, en Suisse.

Selon l'AFP, Frédérique Martin, sa fille, a expliqué qu'« il avait eu plusieurs alertes depuis la fin novembre […]. Hier soir, il souffrait, mais sa mort, même si, selon ses médecins, il n'était plus opérable, nous a pris par surprise ».

Né en 1921 à Strasbourg, Jacques Martin avait d'abord commencé ses études en Belgique[1], puis avait notamment collaboré avec Hergé et Edgar P. Jacobs au sein du Journal de Tintin. Passionné d'histoire, il est essentiellement connu pour la création des personnages d'Alix et de Lefranc, mais les séries de Jhen, d'Arno, de Keos, d'Orion, ou encore de Loïs appartiennent également à son œuvre.

Celui qui avait reçu le Prix Saint-Michel à Bruxelles, en 1979 et en 2003, ainsi que le Prix Alfred au festival d'Angoulême, en 1978, a vendu plus de 15 millions d'albums, qui ont été traduits en une dizaine de langues différentes.

Atteint d'une dégénérescence maculaire depuis ces vingts dernières années, Martin, ne voyant presque plus, avait été contraint à laisser les dessins à, entre autres, Gilles Chaillet, tout en poursuivant néanmoins dans les scénarios.

Notes

Sources