Nécrologie : disparition de Maurice Druon

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir sur Wikipédia l'article
Maurice Druon.
Nouvelles connexes
Nécrologies sur Wikinews

15 avril 2009. – L'académicien Maurice Druon s'est éteint, hier, à l'âge de 91 ans. Né le 23 avril 1918 à Paris, il fut le plus jeune élu à l'Académie française, en 1966. Il en devient de secrétaire perpétuel de 1985 à 1999. Lors de l'Occupation de la France par les troupes allemandes, il composa avec Joseph Kessel Le Chant des partisans, hymne de la Résistance.[1]

Il a été élu député de Paris, de 1978 à 1981, et siégea à l'Assemblée nationale dans le groupe parlementaire du Rassemblement pour la République (RPR). Sa carrière politique ne s'est pas limitée à son mandat de parlementaire, puisqu'il s'est vu confier le poste de ministre des Affaires culturelles en 1973 par Georges Pompidou.

C'est surtout à sa carrière d'écrivain qu'il doit sa notoriété. En 1948, il obtenait le prix Goncourt pour son roman Les Grandes familles, lequel a été adapté au cinéma par Denys de La Patellière avec des dialogues de Michel Audiard. Sa notoriété fut aussi établie par l'adaptation d'une autre saga, celles des Rois maudits, à la télévision. Diffusée en plusieurs épisodes, elle fut interprétée par des acteurs de renom comme Jean Piat et Louis Seigner.

Notes

  1. La musique et les paroles originelles en russe sont dues à Anna Marly.

Sources


  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.