Nécrologie : disparition de Leslie Nielsen

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nouvelles connexes
Nécrologies sur Wikinews

30 novembre 2010. – L'acteur canadien, Leslie Nielsen, est décédé dimanche dans un hôpital de Fort Lauderdale en Floride des suites d'une pneumonie, à l'âge de 84 ans. Le comédien était né en 1926 à Regina dans le Saskatchewan ayant pour père un officier de la police montée canadienne. Après son service militaire, il se consacra à la comédie en étudiant à Toronto et à New York.

Leslie Nielsen

Il a eu à son actif près de 239 films et, comme Louis de Funès, s'est révélé au grand public sur le tard. Il perce grâce à Jim Abrahams dans Y-a-t-il un pilote dans l'avion ? (Airplane !) puis dans la trilogie burlesque de Y a-t-il un flic… (The nacked gun) adaptation de la série Police Squad. Certains scènes sont restées d'anthologie avec ces trois derniers films. Dans le premier film Y a-t-il un flic pour sauver la reine ?, on le voit casser la figure aux principaux dirigeants de « l'axe du mal », au yeux de la diplomatie américaine, naturellement. Il s'attaque à Mikhaïl Gorbatchev en lui enlevant la tache de son front, en retirant le turban à l'ayatollah Khomeini dévoilant qu'il avant une coiffure punk. Dans le deuxième opus, Y a-t-il un flic pour sauver le président ?, les sept premières minutes, avant le générique, s'avèrent d'une drôlerie d'une rare puissance. Enfin, aux côté de Fred Ward, dans Y a-t-il un flic pour sauver Hollywood, notre flic calamiteux gâche la cérémonie des Oscars à Hollywood.

Avant d'obtenir une notoriété internationale, il commençait à percer grâce des apparitions comme dans Peyton Place, Dr Kildare, Le Fugitif, Kojak ou bien M.A.S.H. Dans les années 1950, il apparaît dans des westerns. Il obtiendra le premier grand rôle dans Planète interdite, un film de science-fiction très avant-gardiste à l'époque.

Sources