Nécrologie : Juan Antonio Samaranch s'est éteint à Barcelone

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nouvelles connexes
Nécrologies sur Wikinews

21 avril 2010. – L'ancien président du CIO, Juan Antonio Samaranch, s'est éteint aujourd'hui à l'âge de 89 ans, des suites d'un arrêt cardio-respiratoire. Ayant été hospitalisé à plusieurs reprises, il avait essuyé une première alerte en 2001, le jour de ses 81 ans, à Lausanne. Il s'était rendu seul à l'hôpital Quiron à Barcelone à la suite d'un malaise. Depuis, son état a empiré jusqu'à l'issue fatale. Le monde sportif et politique a immédiatement réagi à l'annonce de son décès. Son successeur à la tête du CIO, Jacques Rogge, parle de la « détresse de la famille olympique ». En Espagne, le Real Madrid et le FC Barcelone ont rendu hommage à leur compatriote.

Juan Antonio Samaranch en 2007.

Le gouvernement catalan informe la population qu'elle pourra rendre un dernier adieu au défunt. Sa dépouille sera exposée dans une chapelle ardente de la Generalitat.

Juan Antonio Samaranch a fortement marqué l'olympisme de son empreinte en dirigeant le CIO pendant 21 ans, le plus long mandat après celui de son fondateur, le Baron Pierre de Coubertin (29 ans). Il fut membre du CIO dès 1966, pour en gravir les échelons. Admirateur du Général Franco, il a été secrétaire d'État aux sports en 1967. En 1964, il devient procureur aux Cortes du régime franquiste trois législatures durant, jusqu'à la fin de l'année 1977. Parallèlement, il devient vice-président du CIO de 1974 à 1978. En 1980, il préside aux destinées de l'olympisme pendant 21 ans après avoir été reconduit trois fois en 1989, 1993 et 1997.

Après le décès de Caudillo, il fut le premier ambassadeur d'Espagne en URSS, en 1977, après le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays. En 1991, le roi d'Espagne, Juan Carlos Ier, lui confère de titre de marquis.

Source