Myriam Martin démissionne de son poste de porte-parole du NPA

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wikinews France regional with colours.svg
WIKINEWS
Présidentielle 2012
Ensemble des articles sur le sujet
Interprojet

21 mars 2012. – Myriam Martin, porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), a annoncé dimanche 18 mars sa démission de cette fonction. En désaccord avec l'orientation générale de son parti, et en particulier avec la campagne qu'il mène pour l'élection présidentielle, elle a signé avec deux autres figures du NPA une tribune qui paraîtra demain dans Libération.

Myriam Martin partageait le porte-parolat avec Christine Poupin depuis le 4 avril 2011 ; elles avaient succédé à Olivier Besancenot, qui assurait cette fonction depuis la fondation du NPA, en février 2009.

Le NPA est actuellement en crise. Alors que son candidat à l'élection présidentielle, Philippe Poutou, peine à se faire entendre, il est traversé depuis des mois par d'importants désaccords. Fondé comme un dépassement la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) pour rassembler les anticapitalistes, le NPA a perdu des milliers d'adhérents depuis sa création. La Gauche anticapitaliste (GA)[1], son principal courant minoritaire et dont fait partie Myriam Martin, critique son orientation, qu'elle trouve trop peu unitaire. Selon elle, la priorité actuelle est le rassemblement de la gauche radicale dans un bloc d'opposition de gauche qui s'opposerait à la droite, à l'extrême-droite, mais également aux politiques d'austérité que pourrait mettre en place le Parti socialiste (PS) s'il remportait les élections. Dans ce sens, la GA estime que le NPA devrait se rapprocher du Front de gauche, estimant que leurs différences actuelles ne sont pas suffisantes pour justifier une politique d'isolement.

Parmi les divergences entre le NPA et le Front de gauche figurent la question de l'indépendance vis-à-vis du PS, la référence à la République et à la nation, la sortie du nucléaire, les questions internationales... Toutefois, leurs revendications sont proches sur de très nombreux points, et les deux organisations se retrouvent souvent ensemble dans des comités unitaires ou des mobilisations sociales.

Dans une tribune à paraître demain dans Libération, trois personnalités de la GA (Hélène Adam, Pierre-François Grond et Myriam Martin), anciens dirigeants du NPA ou de la LCR, font part de leur préférence pour la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Elles estiment que l'existence d'un vote « le plus massif et dynamique possible » au premier tour pour « un programme d'urgence basé sur une autre répartition des richesses, la transition énergétique, des transformations démocratiques radicales », permettrait de « [contester] à gauche l'hégémonie du social libéralisme » et « faire contrepoids à l'extrême-droite », ainsi que de « donner force et courage à celles et ceux qui résistent aux politiques d'austérité ». Ils dressent un constat d'échec de la candidature de Philippe Poutou, écrivant que « le NPA avec son candidat prend le chemin de la marginalité, qui lui interdira de peser réellement dans une situation politique aux enjeux majeurs. »
Si l'analyse de la situation est largement partagée au sein de la Gauche anticapitaliste, le soutien à Jean-Luc Mélenchon ne fait pas consensus. Réunie ce week-end, elle a décidé pour préserver son unité de ne pas donner de consigne de vote pour le premier tour de la présidentielle.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. La Gauche anticapitaliste — courant unitaire pour l'écosocialisme, rassemble la sensibilité « unitaire » du NPA. Constituée les 5 et 6 novembre 2011 à partir de la position B de la conférence nationale de juin 2011, elle est composée majoritairement de membres du NPA, mais aussi de militants l'ayant quitté. Elle défend la constitution d'un « bloc de gauche anticrises » indépendant du PS, à l'intérieur duquel se trouverait un pôle rassemblant les anticapitalistes.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews .
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).



    Page
  • Page France de Wikinews « France »
  • de Wikinews.