Mali : attaque à Tombouctou sur MINUSMA et l'Opération Barkhane

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher

16 avril 2018. – Samedi après-midi, à Tombouctou, la capitale de la province du même nom, une double attaque sur la MINUSMA et sur l'Opération Barkhane de la France a eu lieu. Un casque bleu a été tué dans les combats. De plus, l'attaque a fait une vingtaine de blessés : environ dix casques bleus et dix soldats de Barkhane.

Vers 14 h UTC, quelques hommes portant des casques bleus − des terroristes − dans deux véhiculés piégés ont tenté de s'infiltrer dans les camps. L'une des voitures, qui a explosé plus tard, donnait l'impression d'appartenir aux FAMA. L'autre, qui a pu « être immobilisée » selon les messages, portait le sigle de l'ONU. Dans les échanges de tirs qui ont suivi, un casque bleu est mort. Après avoir duré plusieurs heures, les combats ont pris fin vers 18 h 30 UTC.

L'attaque n'a pas encore été revendiquée, mais le motif est probablement djihadiste. Dans les dernières années, de telles attaques sur la mission de l'ONU au nord de Mali ont été fréquentes.

Sources[modifier | modifier le wikicode]