Mali : Chronologie des évènements en 2012

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à : navigation, rechercher
Flag of Mali.svg

12 décembre 2012. –

Janvier :

  • Janvier: les combattants Touareg lancent la nouvelle rébellion dans le Nord.

Mars :

  • 22 mars: coup d'Etat de soldats dans la capitale Bamako.
  • 30 mars- 1er Avril: les séparatistes Touareg, aidés par des militants islamistes, prennent le contrôle des principales régions du Nord.
Carte des territoires revendiqués par les rebelles et des villes prises lors de l'insurection.

Avril :

  • 1er avril: Sous la pression internationale, la junte s'engage à restituer le pouvoir aux civils
  • 6 avril: Les rebelles déclarent le Nord un état indépendant nommé "Azawad".
  • 8 Avril: Le président Amadou Toumani Touré démissionne officiellement.
  • 12 avril: Le président du Parlement Dioncounda Traoré devient président par intérim.
  • 26 avril 26: les dirigeants intérimaires annoncent le nouveau gouvernement, avec l'armée occupant trois portefeuilles ministériels clés.
Civilisations du mali.png

Mai :

  • 26 mai: les séparatistes Touareg et militants d’Ansar Dine signent un accord pour créer l’Etat Islamique de l'Azawad.

Juin :

  • 1er Juin: l’alliance Touareg - Ansar Dine se détériore autour de la question de l’application de la charia.
  • 27 juin: les islamistes prennent la ville de Gao des mains des séparatistes touareg, mettant toutes les grandes villes du Nord sous le joug des extrémistes.
  • 30 juin: les islamistes radicaux dans le Nord commencent la destruction des monuments historiques de Tombouctou, reconnus par l'ONU comme patrimoine mondial.

Juillet :

  • 29 juillet: Ansar Dine exécute publiquement un homme et une femme pour adultère.

Août :

  • 20 août: le Mali annonce un nouveau gouvernement d'union sous la direction du Premier ministre par intérim Cheikh Modibo Diarra.

Septembre :

  • 17 septembre: la CEDEAO se réunit au Mali.

Octobre :

  • 12 octobre: le Conseil de Sécurité adopte une résolution ouvrant la voie à un déploiement de troupes étrangères au Mali pour chasser les islamistes radicaux. Il demande à la CEDEAO et à l'Union africaine de fournir un plan détaillé.
  • 24 octobre: l’Union Africaine (UA) lève la suspension du Mali de l'organisation.

Novembre :

  • 14 novembre: L’UA approuve le plan d’intervention militaire de la CEDEAO au Mali. Le dossier est transféré au Conseil de Sécurité de l'ONU pour approbation finale.
  • 20 novembre: des militants islamistes s'emparent de Ménaka qui était sous contrôle de Touareg séparatistes.

Décembre :

  • 5 décembre: le président ivoirien Alassane Ouattara appelle à une intervention militaire rapide dans le Nord du Mali.
  • 10 décembre: le Conseil de sécurité appelle à une action rapide sur le Mali.
  • 11 décembre: Le Premier ministre par intérim Cheikh Modibo Diarra démissionne, suite à son arrestation par des soldats. Diango Sissoko est nommé à sa place.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 12 décembre 2012

Jour suivant avant
  • Page Mali de Wikinews Page « Mali » de Wikinews. L'actualité malienne dans le monde.