Mali : Al-Qaïda demande un échange de prisonniers et menace d'exécuter un otage

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation du Mali
Localisation de Ménaka, dans la région de Gao, au Mali

12 janvier 2010. – La branche africaine d'Al-Qaïda a demandé la remise en liberté de quatre de ses membres, détenus au Mali, en échange de la libération de l'otage français Pierre Camatte, âgé de 61 ans, enlevé en novembre dernier, ajoutant qu'il serait exécuté si cette demande n'est pas satisfaite.

« Les gouvernements français et malien sont avertis : nous leurs donnons vingt jours pour accéder à notre juste demande. Ils sont entièrement responsables de la vie de l'otage français », a déclaré le groupe dimanche, sur un site Internet.

L'organisation terroriste avait enlevé Camatte à son hôtel de Ménaka, le 25 novembre. Quatre jours plus tard, en Mauritanie, pays limitrophe du Mali, le groupe a kidnappé trois Espagnols, qui n'ont pas donné signe de vie depuis.

Selon CNN, Al-Qaïda au Maghreb islamique[1] a exécuté l'otage britannique Edwin Dyer en juin 2009, après avoir échoué à obtenir la libération d'Abou Qatada, surnommé l'« ambassadeur » d'Oussama ben Laden en Europe. Par ailleurs, toujours durant le mois de juin, le groupe a également revendiqué l'assassinat, en Mauritanie, d'un professeur américain pour prosélytisme chrétien.

Notes

Sources