Mali : 12 morts, dont un Sud-africain, lors d'une prise d'otage à Sévaré

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte du Mali

8 août 2015. – Douze personnes, dont cinq militaires maliens, ont été tuées lors d'une prise d'otage dans un hôtel de Sévaré, dans le centre du Mali. Quatre personnes été retenues depuis vendredi matin dans l’hôtel par un commando armé.

Les forces spéciales maliennes, aidées par des soldats français, ont donné l'assaut dans la nuit de vendredi à samedi. Ils ont réussis à libérer plusieurs otages, mais n'ont pu que constater la mort d'un Sud-africain. Au total cinq soldats maliens et cinq terroristes ont été tués, ainsi que deux Blancs dont les identifications sont encore en cours.

« Il y a eu 12 morts au total » durant les opérations liées à l'attaque de l'hôtel Byblos, dont « cinq Fama (forces armées maliennes), cinq terroristes », affirme une source militaire.

Les assaillants seraient des extrémistes islamistes d'après la police malienne. Ils ont fait irruption vendredi matin vers 7 heures (9 heures à Paris) à l’Hôtel Byblos de Sévaré où séjournent régulièrement des expatriés, notamment du personnel de la mission de l’ONU au Mali (Minusma). Leur cible initiale aurait été dans un premier temps un site militaire malien de la ville où ils ont été repoussés par les forces maliennes.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a annoncé que l'attaque avait entrainé « la mort d’au moins un employé contractuel des Nations unies ». Il rappelle également « la détermination des Nations unies à accompagner le peuple malien dans ses efforts pour mettre en œuvre l’accord de paix ».

Selon plusieurs sources militaires maliennes au moins cinq étrangers - trois Sud-Africains, un Français et un Ukrainien - étaient présents dans l’hôtel avant le début de l'assaut.

Les ex-otages, dont figurent cinq étrangers, ont été évacués dans la nuit vers Bamako, la capitale, à plus de 620 km au sud de Sévaré, selon une autre source militaire malienne.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 8 août 2015

Jour suivant avant