Londres : une attaque au couteau fait deux morts

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Icône d'un haut-parleur
Ce fichier audio a été créé d'après la version datant du 30 novembre 2019 à 18:32 UTC, et ne reflète pas les modifications ultérieures de l'article.
Le London Bridge en 2012 sous la nuit éclairé en rouge.
Le London Bridge en 2012.
thumbs
Voir aussi
Articles sur Wikipédia
Localisation du Royaume-Uni
Localisation du Royaume-Uni

29 novembre 2019. – Une attaque au couteau survenue à Londres, la capitale britannique, a provoqué la mort de deux personnes. L'assaillant portait une fausse ceinture d'explosifs selon la police. L'attaque s'est déroulée sur le London Bridge, où avait déjà eu lieu un attentat à la voiture-bélier en juin 2017. Les passants ont maîtrisé le suspect qui a été ensuite abattu par la police, comme l'indique Neil Basu, porte parole de l'antiterrorisme britannique : « Je peux confirmer que le suspect est mort sur place ». Boris Johnson, le premier ministre britannique, a « salué l’héroïsme des passants […] c'est un symbole de ce que le pays a de meilleur ». La scène a été filmée par plusieurs témoins. Trois personnes ont été blessés et emmenées à l'hôpital, dont une grièvement. Les deux autres personnes blessés sont mortes, a indiqué Cressida Dick, chef de la police de Londres, déclarant : « C’est le cœur très lourd que je dois vous informer que, outre le suspect, qui a été abattu par la police, deux des blessés de cet attentat […] ont tragiquement perdu la vie ». Le couteau utilisé serait en réalité une défense de narval, un animal marin, mesurant environ 1 mètre 50.

L'assaillant, dénommé Usman Khan, un homme de 28 ans, avait déjà été condamné pour terrorisme. Il était depuis un an sous bracelet électronique.

La police indique avoir été alertée à 13h58, heure de Londres (UTC). Le pont a ensuite été mis sous zone de sécurité par la police.

Neil Basu, déclare enfin : « Je suis maintenant en mesure de déclarer qu'il s'agit d'un acte terroriste […] les policiers sont en train de vérifier qu'il n'y a pas d'autres dispositifs. Les cordons de sécurité vont rester en place pendant un certain temps ».

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 30 novembre 2019

Jour suivant avant