Libye : Kadhafi sanctionné par l'ONU

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arab Spring map.svg

██ Départ / Mort (Libye) du chef de l’État ██ Manifestations prolongées et répression ██ Changement de gouvernement et manifestations ██ Manifestations prolongées ██ Protestations mineures

██ Pays non-arabes touchés par un mouvement social simultanément aux révoltes arabes
Les cinq dernier articles


Voir sur Wikipedia

27 février 2011. – Le Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies a adopté via une résolution des sanctions contre le régime de Mouammar Kadhafi. L'ONU a décrété un embargo sur les ventes d'armes, l'interdiction de voyager à l'étranger et le gel des avoirs financiers de la famille Kadhafi. À l'unanimité, les diplomates ont considéré que « les attaques systématiques » contre la population « peuvent être assimilées à des crimes contre l'humanité ».

En outre, la Cour Pénale Internationale (CPI) va être saisie de la « situation en Libye depuis le 15 février ». M. Abdurrahman Shalgam, ambassadeur de Libye pour l'ONU, a déclaré soutenir le recours à la CPI et que le régime Kadhafi n'avait « plus aucune légitimité ». « Cette résolution sera un signal pour mettre fin à ce régime fasciste qui existe encore à Tripoli », a-t-il ajouté.

La fin immédiate des violences a été demandée, les membres du conseil exhortant les autorités à agir « avec la plus grande retenue, à assurer la sécurité de tous les étrangers, à assurer le passage sûr des fournitures humanitaires et médicales et à lever immédiatement toutes les restrictions sur toutes les formes de médias ».

Hier, Ban-Ki Moon, le secrétaire général de l'ONU, avait demandé que « ceux qui versent avec brutalité le sang d'innocents [soient] punis ». Il a salué « l'action décisive » du Conseil. D'après lui, « les mesures d'aujourd'hui hui sont dures. Dans les jours à venir, s'il le faut, des mesures encore plus fortes pourraient être nécessaires ».

Voir aussi

Sources