Liberia : 17 malades d'Ebola recherchés

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Aire d'extension de l'épidémie au 14 août 2014.

18 août 2014. – Alors qu'ils étaient traités dans un centre d'isolement à Monrovia, la capitale du Liberia, 17 malades se sont vus contraints de s'échapper à la suite d'une attaque du centre par des hommes armés de gourdins et de couteaux. Le ministre de l'Information libérien, Lewis Brown, déclarait lundi matin que le pays était toujours à la recherche des 17 malades. Il mettait également en garde à propos des assaillants « le pire est que ceux qui ont pillé le centre ont pris des matelas et des draps souillés des fluides venant du corps des malades. On risque de se retrouver face à une situation difficile à contrôler. » Il estime que les assaillants sont désormais porteurs du virus Ebola et que la présidence envisageait de mettre en quarantaine le quartier de West point, quartier où se situe le centre d'isolement. Près de 75 000 personnes vivent dans ce quartier.

Selon des témoins de l'attaque du centre d'isolement, les assaillants criaient des messages hostiles à la présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, et affirmaient qu'« il n'y a pas d'Ebola » au Liberia.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 18 août 2014

Jour suivant avant