Les troupes de l'ONU ciblent des gangs violents lors d'un raid dans les marécages à Haïti

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

14 février 2007. – Plus de 700 soldats ont investi un marécage haïtien près de la capitale Port-au-Prince vendredi afin d'en déloger un gang mené par un homme connu seulement sous le nom d'Evans, accusé de meurtres, enlèvements et viols dans la région. Des échanges soutenus de tirs à l'arme lourde pendant de nombreuses heures dans l'opération, tuant quatre membres du gang et blessant deux soldats de la paix ONUsiens, indiquent des représentants de l'ONU.

Le commandant de la force des Nations Unies, le major général Carlos Alberto Dos Santos Cruz a indiqué qu'aucun membre du gang n'a été arrêté dans le raid et qu'aucune arme n'a été retrouvée, mais un porte-parole des Nations Unies a lui indiqué que l'opération a repoussé la base du gang d'Evans dans la Cité Soleil.

Le raid a été approuvé par le Président haïtien René Préval.

Plus de 8000 hommes des Nations Unies ont été stationnés à Haïti depuis 2004, afin de restaurer l'ordre après un coup d'état contre l'ancien Président Jean-Bertrand Aristide.

La zone de la Cité Soleil abrite environ 300 000 personnes et sa proximité immédiate, surnommée Boston, est réputée être sous le contrôle du gang d'Evans.

Les troupes des Nations Unies ont attaqué une école contrôlée par le gang d'Evans ainsi que leur quartier général, appelé base jamaïcaine. Cela a été la plus importante des nombreuses opérations menées sur le territoire du gang.

Sources


  • Page Haïti de Wikinews Page « Haïti » de Wikinews. L'actualité haïtienne dans le monde.