Les moyens de résoudre le contentieux concernant la petite Élise existent

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

21 mai 2009. – Les mécanismes de résolution du différend entre les parents de la petite Élise existent, a annoncé jeudi l'ambassadeur de France en Russie, Jean de Gliniasty.

« Vu la globalisation, ces problèmes peuvent surgir de nouveau. Les instruments internationaux dont nous disposons aujourd'hui ne peuvent pas empêcher l'apparition de problèmes de ce type », a indiqué l'ambassadeur dans un point de presse à Ekaterinbourg, ajoutant qu'on peut citer la Convention de la Haye qui prévoit le retour de l'enfant dans l'endroit où il a vécu habituellement.

« Pour le gouvernement russe, aussi bien que pour le gouvernement français ce problème est prioritaire, ils se rencontrent souvent pour en discuter et nous espérons qu'il sera réglé », a poursuivi l'ambassadeur.

Les autorités françaises ont lancé le 23 mars un mandat d'arrêt international par le biais d'Interpol. Dans la nuit du 13 avril Irina Belenkaïa a été interpelée en compagnie de sa fille à la frontière entre la Hongrie et l'Ukraine, après quoi Élise a été remise à son père et la mère a été déférée devant la justice hongroise.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Élise : les moyens de résoudre le contentieux existent (ambassadeur français en Russie) » datée du 21 mai 2009.

Sources