Les bombardements israéliens provoquent une catastrophe environnementale au Proche-Orient

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

6 août 2006. – Les bombardements Israéliens sur les réservoirs de combustibles des centrales thermoélectriques de Jiyyed ont produit une nappe de pétrole qui a recouvert les deux tiers de la côte libanaise et menace de s'étendre vers la Syrie. Environ 80 km de plages sur un total de 200 km ont été touchés.
Un des réservoirs continue de déverser du pétrole dans la Méditerranée, deux semaines après avoir été bombardé par l'aviation israélienne. Un autre réservoir touché produit toujours une large colonne de fumée que le vent disperse à travers le pays.
L'équivalent de 100 000 barils de pétrole se sont répandus dans la mer.
Les travaux d'urgence pour confiner le désastre écologique n'ont pas encore commencé en raison du blocus naval et de la persistance des affrontements. En raison des centaines de morts provoquées par les bombardement, ces dégâts environnementaux n'ont pas reçu beaucoup d'attention de la presse. Les effets de la pollution des hydrocarbures menacent de s'étendre à Chypre, à la Turquie et à la Grèce.

Sources

    Page
  • Page Liban de Wikinews « Liban »
  • de Wikinews.