Les adieux au sénateur américain Edward Kennedy avant son inhumation

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Edward Kennedy
Nouvelles connexes
Nécrologies sur Wikinews

28 août 2009. – Le sénateur démocrate du Massachusetts, Edward Kennedy, sera inhumé samedi, au Cimetière national d'Arlington, près de Washington, D.C. La dépouille du dernier des frères Kennedy a été transféré jeudi de sa résidence d'Hyannisport à la bibliothèque présidentielle John Fitzgerald Kennedy à Boston, où des milliers de personnes lui rendent hommage.

Une messe funèbre sera dite samedi, dans une église de Boston, durant laquelle le président Barack Obama prononcera l'éloge funèbre du défunt sénateur. Avant cela, une cérémonie privée aura lieu vendredi soir à la bibliothèque présidentielle. Les quatre anciens présidents américains : Jimmy Carter, Bill Clinton, George H. W. Bush et son fils, George W. Bush, sont attendus à ces funérailles.

À Arlington, les travailleurs s'apprêtent à creuser la tombe du sénateur « Ted » Kennedy, qui reposera près de ses deux frères, John et Robert Kennedy. Concernant Arlington, le professeur André Kaspy, spécialiste de l'histoire américaine explique que « c'est un lieu qui a été pris sur la Confédération et transformé en cimetière militaire [à la faveur de la guerre de Sécession] ».

« Ceux qui peuvent être enterrés à Arlington sont d'abord les militaires, les anciens militaires, mais ça peut être aussi d'anciens présidents […] et ça peut-être aussi des personnalités hors du commun », a souligné M. Kaspy. Edward Kennedy est décédé dans la nuit de mardi à mercredi, à 77 ans, des suites d'un cancer du cerveau. Durant ses 47 ans au Sénat américain, il a œuvré en faveur de l'augmentation du salaire minimum, des droits civiques et des minorités.

Ses collègues au Congrès se souviennent de lui comme d'« un politicien progressiste qui n'hésitait pas à travailler avec ses collègues de l'autre bord sur des questions comme la santé, les droits civiques et l'éducation ». « Le « lion du Sénat » disparaît avant l'aboutissement de la lutte dont il était le champion : celui de la réforme du système d'assurance-maladie aux États-Unis ».

Voir aussi

Source



  • Page États-Unis de Wikinews Page « États-Unis » de Wikinews. L'actualité américaine dans le monde.